Le billet

Ils souffrent ? Chantons


05/12/2012




Souvenez-vous. C'était il y a quelque 28 ans. La guerre, le cynisme politique autant que la sécheresse provoquaient une grave famine en Éthiopie. Alors ruissela en Occident un flot d'émotions et de bons sentiments ondulant sur les voix de Bob Geldof, Michael Jackson ou en France l'équipe de la mythique SOS Ethiopie. Aujourd'hui, l'Afrique ne se porte pas mieux, ni le monde. La chansonnette solidaire, en revanche, ça va. La semaine dernière, nous parlions ici de l'opération Lesieur dans le même coin d'Afrique. Avez-vous écouté la chanson à message Des Ricochets ? Vous la retrouverez ici avec, surtout, une autre chanson vraiment rafraîchissante.

Michel Rouger
 
 





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

Saintes chapelles - 21/03/2019

​Hécatombes - 14/03/2019

J - 7 - 07/03/2019

​Algérie, suites - 28/02/2019

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

​2018, la révolte - 13/12/2018

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono

Newsletter