Livres

12/03/2015

Au « Rencard des Mots Dits » (vidéo)


On vous l'avait annoncée, la voici : la vidéo du lancement du livre « Le Rencard des Mots Dits », édité avec fierté par les éditions Histoires Ordinaires. C'était le 3 mars. Les chercheurs d'emploi de Redon ont partagé ces mots qui s'écoutent autant qu'ils se lisent.


C'est Christine Cordonnier, la responsable du service Action Culturelle des Champs Libres à Rennes, qui, micro en main, a accueilli chaleureusement les chercheurs d'emploi de Rebond-Dire-à-Redon. Ils ont été applaudi par le public qui découvrait la richesse de ces poèmes, dignes héritiers de ce qu'on appelle la poésie populaire.

Le moment était d'importance pour ce groupe qui, depuis plus de trois ans, chemine dans l'écriture avec Gigi Bigot, la conteuse et Denis Prost, l'animateur d'Aide Emploi Service. Les mots jaillis de leur colère, ils les ont « artistisés », comme ils disent, et les mots leur ont rendu la pareille : aujourd'hui, ils sont debout et forts pour partager leur cheminement.

(Photo Christian Baudou / Fouet Cocher)
(Photo Christian Baudou / Fouet Cocher)

Des illustrations qui détournent les mots imprimés

Ce que la vidéo ne montre pas, cs sont les illustrations qui ont été en partie réalisées avec Claire Lafont-Rapnouil. Elle leur a proposé de modeler du papier journal. « Un journal, explique-t-elle, parle des problèmes qui sont le quotidien des chercheurs d'emploi. Avec les mots, ils les ont domptés et en ont fait des textes percutants, drôles, tendres, émouvants… C'était intéressant l'idée de détourner les mots imprimés et de les mettre au service de l'imaginaire. Au début, les chercheurs de Rebond-Dire n'osaient pas trop puis ils se sont familiarisés et cela a donné des découvertes intéressantes mises en lumière grâce aux photos de Christian Baudu. Technique facilement accessible, le papier journal est un support qui aide à la création. »

Le livre « Le Rencard des Mots Dits »  est en vente dans toutes les bonnes librairies ou à commander sur le site Histoires Ordinaires . Il se lit de préférence à voix haute, avec ou sans amis, au café des Maudits, un lieu sympathique, où on peut transformer les maux en mots dits, car comme dit Gigi Bigot, « un souci qui est dit, est un souci de parti ».

​Retrouvez aussi  le reportage : 

À lire : « Le Rencard des Mots Dits », par des chercheurs d'emploi de Redon



Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires