Retrouvez aussi
2 produits sur 2 au total
Trier par :
Rennaises
Elles s’appellent Anne, Fatima, Marcelle, Fanny... Elles ont entre 25 et 89 ans, sont employée, élue, artiste, militante de quartier... D’une page à l’autre, elles vous accueillent et vous racontent leurs passions et leurs combats, pour soi, pour les femmes, pour tous... Quinze portraits de femmes sont ainsi rassemblés dans un ouvrage issu de reportages multimédias publiés sur le site.

Sorti à l'occasion de la "Journée de la femme" 8 mars 2013, 61 pages, Histoires Ordinaires Éditions.
Réédité.
5,00 €
Le Rencard des Mots Dits (épuisé)
Pierre, Cathy, Solange et les autres sont des chercheurs d'emploi. Pas des demandeurs, disent-ils : demander, c'est mendier or l'emploi, c'est un droit. Ces chercheurs d'emploi ont créé un collectif : Rebond-Dire-à-Redon. Puis ils sont devenus chercheurs de mots dans les ateliers d'écriture, avec la conteuse Gigi Bigot. Alors de leur quotidien, ils ont fait un acte de poésie. Ce petit livre, parsemé d'illustrations réalisées par le collectif avec la dessinatrice Claire Lafont, parle de gros nuages noirs chargés de colère, de vie à croquer à chaque pas et de monde à l'envers, de boire pour oublier et de droit de travailler, de Marie au cœur sur la main et de Madame Fleury, la dame sans souci... Tous ces mots tricotés racontent leur vie et la nôtre aussi.

Le Rencard des Mots Dits
Collectif Rebond-Dire-à-Redon
ISBN 978-2-9544424-5-7
85 pages
Participation aux frais de port : 2,40
7,00 €
2 produits sur 2 au total
Trier par :


Le billet de la semaine

Les 13 000 de Saidnaya


Tour à tour affligés, amusés, révoltés, nous dévorons les feuilletons de Trump le bouffon et Fillon le cupide. Quand soudain, mardi, une nouvelle fait exploser le cœur et l'esprit. Un « abattoir humain », dit Amnesty. Quel Picasso viendra révéler pour l'éternité ce Guernica syrien dix fois pire que le massacre franquiste ? Qui peindra les 13 000 pendus de Saidnaya ? Chaque semaine, de 2011 à 2015, des gardiens les ont humiliés, torturés puis tués, méthodiquement, à la nazie. Usine de la mort. Banalité du mal. Nous sommes jeudi maintenant : qui parle encore des 13 000 martyrs de Saidnaya ? L'oubli les recouvre déjà au milieu des 300 000 morts de la guerre syrienne. Seuls les réfugiés peuvent encore nous interpeller mais leurs voix sont couvertes par les chiens de Marine Le Pen qu'on laisse trop facilement aboyer.

Michel Rouger

2017_02_09_les_13_000_de_saidnaya.mp3 2017 02 09 Les 13 000 de Saidnaya.mp3  (1.65 Mo)



08/02/2017

Nono




Webdoc "Les 11 de Saint Péran"







Newsletter