Le billet

22/08/2013

Terroristes



Terrifiant. 1 300 civils alignés, massacrés au gaz toxique près de Damas. Que vont faire les « grandes démocraties » contre le terroriste Bachar ? Comme  d'habitude : rien.  Faut dire  qu'il y a tant de terroristes potentiels à surveiller. Des millions. À la maison. Nous. Le vaste système états-unien de surveillance Prism montre bien l'ampleur de la tâche. D'autant que des gens osent s'y opposer ! Les dirigeants européens, après avoir eux-mêmes jappé, se sont recouchés, mais il y a par exemple le journaliste Glenn  Greenwald, qui a relayé sur le Guardian les informations du lanceur d'alerte Edward Snowden. Dangereux ce Greenwald. Et son compagnon David Miranda, donc ! La police britannique vient d'ailleurs de le cuisiner durant 9 heures de garde à vue,  le maximum prévu par la loi anti-terroriste. Beau travail. Et voilà au moins une chasse qui peut réussir : les défenseurs des libertés semblent de moins en moins nombreux.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires