La Lettre d'Histoires Ordinaires

TOUR DE TERRE


27/06/2019




TOUR DE TERRE
TOUR DE TERRE

Entassé à rentrer avant l'horaire,
On me dit ce que je dois faire, 
À quelle heure je dois rentrer,
Et tout ça sans broncher !
C’est ça ? Les gestes barrières ? 
(...)

👉 Découvrir






Le billet de la semaine

Le bourgeois et le pauvre

L’année électorale a commencé et les plus démunis ont intérêt à se terrer dans leurs abris, quand ils en ont. Les balles vont siffler. Après avoir introduit le soupçon sur les réfugiés afghans fuyant l’enfer, le président candidat a récidivé contre les bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire en soutenant d’emblée le ministre Blanquer. "Certains l’utilisent pour acheter des écrans plats", avait insinué celui-ci, ministre de l’Education retors ou ignorant. Toutes les études montrent en effet que l’immense majorité des pauvres s’ingénient à joindre les deux bouts, comptent chaque euro : les cinq que le Président leur a déjà rabotés sur l’APL leur manquent d’ailleurs beaucoup. Les rares abus ne sont rien à côté des milliards dilapidés dans les aides aux entreprises ou les niches fiscales. Mais, archaïsme et cynisme mêlés, le vieux soupçon remontant au Moyen-Age, florissant dans une bourgeoisie du 19e siècle apparemment de retour, peut être payant chez une partie des électeurs. On attendrait plutôt d’un Président qu’il soutienne les vaccins combattant  ce virus dévastateur.

Michel Rouger


Nono

Le blog de Patrick Lebreton












Nos partenaires