Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rouge blessure


21/11/2013

La bataille des bonnets rouges est devenue pathétique. Un marchand de bonnets, Armor-Lux, se crêpe avec un groupe d'extrême-droite, Réseaux identités. Chacun a déposé la marque. Pauvre Bretagne. Le marchand et le réac ont dérobé la Révolte des Bonnets Rouges. Les deux bannières mènent désormais le défilé, mêlées à celles du paysan productiviste et du seigneur de la malbouffe, lécheurs de subventions, dédaigneux depuis des années de l'intelligence et du savoir-faire des Bretons comme aujourd'hui de leur Histoire. Et des milliers de gens désemparés les suivent ! « Ressaisissez-vous bon sang ! », leur crie l'un de leurs frères en révolte dans un pamphlet dont nous publions ici des extraits. L'homme est blessé, en colère, devant cette Bretagne faussement rebelle. Il l'exprime crûment, se servant de sa langue française comme d'une lame. Loin de la province soumise à ses vieux démons, sa Bretagne est debout, croit en elle et dans l'avenir. La marque de la Bretagne d'aujourd'hui. 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 07:35 L'audace

Jeudi 14 Octobre 2021 - 05:30 Errance zemmourienne

Jeudi 7 Octobre 2021 - 07:26 Pandore

Vendredi 1 Octobre 2021 - 07:54 Au nouveau pourboire

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires