Vu, lu, entendu...

Qui connaît la compositrice favorite de Louis XIV ?


05/03/2012



Qui connaît la compositrice favorite de Louis XIV ?
Vous pouvez citer le nom d'une femme de lettres mais pouvez-vous le faire pour une compositrice ? Vous connaissez Mme de Sévigné mais qui connaît Elizabeth Jacquet de la Guerre, compositrice qu'applaudissait Louis XIV ? Officiellement, jusqu'au début du XXème siècle, le féminin n'existait pas pour cette corporation. Pourquoi les hommes dans la création, la composition et la direction d'orchestre et les femmes dans l'interprétation ?

La compositrice est-elle une erreur de la nature comme le suggère le Dr Johnson Samuel, linguiste anglais du XVIIIème siècle : « Une femme qui compose, c'est un peu comme un chien qui marche sur ses pattes de derrière. Ce qu'il fait n'est pas bien fait, mais vous êtes surpris de le voir faire. »

Les temps changent heureusement et les femmes occupent aujourd'hui une bonne place dans la vie musicale. 

Suivons les corps et les voix dans « Corazon Loco » par la Blanca Li Dance Company and Sequenza, ensemble vocal pour 6 danseurs, 8 chanteurs et un percutionniste. La chorégraphie est de Bianca Li. La musique est composée par Edith Canat de Chizy.

Emmêlés, danseurs et chanteurs explorent leurs mondes et leurs frontières. De cette rencontre, naît un hymne à l'amour, plein de poésie et d'humour.


Pour le plaisir de découvrir de nouvelles compositrices

Chaque année, au début du mois d'août, sous l'impusion de Lydia Jardon, l'île d'Ouessant rend hommage aux compositrices.

« Mon souhait est en effet d’exhumer du patrimoine musical mondial des compositrices peu connues, parfois oubliées mais qui ont une réelle valeur artistique. Pour autant, un répertoire plus accessible et connu de tous n’est pas négligé. Je réunis des jeunes interprètes internationales de haut niveau, autour d’un programme musical qui allie nouveauté, originalité et rareté. » écrit Lydia Jardon dans la plaquette de présentation.

Pour sa douzième édition, c'est Pauline Viardot ( 1821 - 1910 ) qui sera mise à l'honneur. Consultez le programme en cliquant sur 
« Musiciennes à Ouessant »








Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​So frenglish, n'est-il pas ?

My God ! Pas de Digital Tech Conference, pour moi, ce 30 novembre à Rennes. J'ai zappé Book your pass ! Le Pass XL pour le cocktail VIP, bof. C'est surtout que je loupe les battles d'une trentaine de speakers sur les sujets les plus hype du numérique : côté DigitalFood, l'arrivée de la food robolution et plus encore côté DigitalLove cette question stimulante : "Est-ce que les innovations du type sex dolls et sex robots sont réellement le futur du sexe ?"  Avec la coordinatrice du SexTechLab, premier hackaton sextech organisé à Paris l'an dernier. Moi qui me rêvais un peu in, me voilà out, exclu, sans avenir, à la porte du nouveau monde américain, condamné à parler, m'habiller, manger, penser français comme d'autres hier breton, berbère ou wolof. Condamné, pour oublier, à écouter  un disque inusable de Boris Vian. 

Michel Rouger

29/11/2018

Nono