Vu, lu, entendu...

Qui connaît la compositrice favorite de Louis XIV ?


05/03/2012



Qui connaît la compositrice favorite de Louis XIV ?
Vous pouvez citer le nom d'une femme de lettres mais pouvez-vous le faire pour une compositrice ? Vous connaissez Mme de Sévigné mais qui connaît Elizabeth Jacquet de la Guerre, compositrice qu'applaudissait Louis XIV ? Officiellement, jusqu'au début du XXème siècle, le féminin n'existait pas pour cette corporation. Pourquoi les hommes dans la création, la composition et la direction d'orchestre et les femmes dans l'interprétation ?

La compositrice est-elle une erreur de la nature comme le suggère le Dr Johnson Samuel, linguiste anglais du XVIIIème siècle : « Une femme qui compose, c'est un peu comme un chien qui marche sur ses pattes de derrière. Ce qu'il fait n'est pas bien fait, mais vous êtes surpris de le voir faire. »

Les temps changent heureusement et les femmes occupent aujourd'hui une bonne place dans la vie musicale. 

Suivons les corps et les voix dans « Corazon Loco » par la Blanca Li Dance Company and Sequenza, ensemble vocal pour 6 danseurs, 8 chanteurs et un percutionniste. La chorégraphie est de Bianca Li. La musique est composée par Edith Canat de Chizy.

Emmêlés, danseurs et chanteurs explorent leurs mondes et leurs frontières. De cette rencontre, naît un hymne à l'amour, plein de poésie et d'humour.


Pour le plaisir de découvrir de nouvelles compositrices

Chaque année, au début du mois d'août, sous l'impusion de Lydia Jardon, l'île d'Ouessant rend hommage aux compositrices.

« Mon souhait est en effet d’exhumer du patrimoine musical mondial des compositrices peu connues, parfois oubliées mais qui ont une réelle valeur artistique. Pour autant, un répertoire plus accessible et connu de tous n’est pas négligé. Je réunis des jeunes interprètes internationales de haut niveau, autour d’un programme musical qui allie nouveauté, originalité et rareté. » écrit Lydia Jardon dans la plaquette de présentation.

Pour sa douzième édition, c'est Pauline Viardot ( 1821 - 1910 ) qui sera mise à l'honneur. Consultez le programme en cliquant sur 
« Musiciennes à Ouessant »








Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

L'espoir, enfin

… En Ethiopie. Périmé le tube humanitaire des années 80 L'Ethiopie meurt peu à peu, peu à peu-eu-eu... Pendant que les habitants des pays à l'opulence mal partagée tirent une tête des jours sans pain en désespérant des lendemains, les Ethiopiens, à l'opposé, sourient à l'avenir, celui que leur a soudain offert un jeune premier ministre, Abiy Ahmed. En moins d'un an : paix avec l'Erythrée, libération des prisonniers politiques, parité hommes-femmes au gouvernement, commission de réconciliation entre ethnies, loi en faveur des réfugiés à faire rougir de honte les Européens... Investissements chinois aidant, l'Ethiopie réduit aussi son immense pauvreté : la voilà devenue le nouveau  "tigre africain". Confiante, la fille chrétienne et musulmane de la Reine de Saba offre ainsi à l'envi aujourd'hui aux voyageurs les richesses de son histoire. Pourvu que les démons de l'économie moderne ne se penchent pas trop sur le berceau de l'Humanité. 

Michel Rouger

 

25/01/2019

Nono