Vu, lu, entendu...

A Lorient, le plus grand groupe Rock du monde


12/06/2014

Samedi 14 Juin, 1 220 musiciens lorientais s'assemblent pour constituer le plus grand groupe rock du Monde. Au delà de l'esprit de record une formidable fête de la musique et des musiciens qui travaillent depuis des mois pour produire un vrai concert.




C'est l'association MAPL (Musique d'Aujourd'hui en Pays de Lorient) qui est à l'origine de l'initiative : réunir plus de 1 200 musiciens (batteurs, organistes, cuivres, guitaristes, cœurs...) pour produire un véritable concert rock (huit morceaux différents...). Pour cela le parc du Moustoir a été réservé et l'on joue à guichet fermé : 14 000 billets ont été vendus.

Plus que le record du Guiness book auxquels ils concourent, l'intérêt de l'opération est de rassembler et faire travailler ensemble  - depuis des mois - les amateurs de musiques de tous âges sur l'ensemble du Pays de Lorient et même au delà.


Déjà en 2012

Lorient avait déjà battu le record avec un orchestre de 412  exécutants qui ont interprété devant 3 000 spectateurs 4 grands classiques du rock : Highway to Hell d’AC/DCYou really got me des KinksAndy des Rita Mitsouko  et Lonely boys des Black Keys. Ovationné par les 3 000 spectateurs présents. 

Entre les deux, Pernes-la-fontaine

Ils étaient plus de 500, l'année dernière à Pernez La Fontaine pour relever le défi.






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​So frenglish, n'est-il pas ?

My God ! Pas de Digital Tech Conference, pour moi, ce 30 novembre à Rennes. J'ai zappé Book your pass ! Le Pass XL pour le cocktail VIP, bof. C'est surtout que je loupe les battles d'une trentaine de speakers sur les sujets les plus hype du numérique : côté DigitalFood, l'arrivée de la food robolution et plus encore côté DigitalLove cette question stimulante : "Est-ce que les innovations du type sex dolls et sex robots sont réellement le futur du sexe ?"  Avec la coordinatrice du SexTechLab, premier hackaton sextech organisé à Paris l'an dernier. Moi qui me rêvais un peu in, me voilà out, exclu, sans avenir, à la porte du nouveau monde américain, condamné à parler, m'habiller, manger, penser français comme d'autres hier breton, berbère ou wolof. Condamné, pour oublier, à écouter  un disque inusable de Boris Vian. 

Michel Rouger

29/11/2018

Nono