Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
26/12/2013

Mikhaïl



À la veille de Noël, en sa bonne ville d'Ijevsk en Oudmourtie, Mikhaïl Kalachnikov a donc déposé les armes. Il s'est éteint à 94 ans, sans tambour ni trompette, dans son HLM situé à une portée de fusil de la fabrique où il fignola avec amour tant de pétoires. Feu désormais, l'ingénieur soviétique qui mit à la portée de tous un fusil d'assaut robuste, simple d'usage, pas cher, l'immortel AK-47. Feu l'inventeur communiste qui jamais ne toucha le moindre rouble sur les quelque 100 millions de kalachnikovs vendues depuis soixante-six ans. Mikhaïl, le fabricant d'armes qui ne faisait pas commerce de la mort, regrettait surtout l'évolution de la clientèle : que peu de révolutionnaires et beaucoup de terroristes ou malfrats utilisent désormais son bon vieux fusil capable de  lâcher jusqu'à six-cents coups à la minute, le plus souvent sur des innocents.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Coloniale attitude - 22/05/2024

Entracte - 08/05/2024

Cours Gabriel, cours - 25/04/2024

Bossez ! - 10/04/2024

Le boxeur - 28/03/2024

Le cochon - 14/03/2024

Cirque - 29/02/2024

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

L'avion - 21/06/2023

"Décivilisation" - 07/06/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles