Le billet

23/01/2014

Guet-apens



Europe, en arrière toute, encore et toujours ! Cette fois, les lobbies conservateurs s'agitent pour saper le droit à l'avortement en s'engouffrant dans la brèche ouverte par le gouvernement de Madrid. Soutenir les Espagnol(e)s - par exemple en manifestant à Paris le 1ᵉʳ février - est une nécessité. Mais sans tomber dans le guet-apens. La droite ultra, qui lepénise depuis longtemps les esprits, va finir par tenir l'agenda des manifs ! À Madrid, l'avortement est pain bénit. Un écran de fumigènes de gauche va cacher la corruption royale et les échecs d'une politique, cette politique qui enchante partout les droites européennes en désespérant les peuples. Défendre les conquêtes passées ne suffira pas à inverser le courant. Pour désespérer les fossoyeurs des libertés et réenchanter les peuples, les politiques et les citoyens doivent proposer une vision de l'avenir, fait de solidarités nouvelles : l'enquête alarmante sur les fractures françaises montre qu'il y a, là aussi, grande urgence à agir.

Michel Rouger
  
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires