07/02/2013

Et Pierrot, 57 ans, prit la route à travers le Québec



À 57 ans, Pierre Rochette, alias Pierrot, a choisi de vivre son rêve de jeunesse. Il a abandonné sa maison, ses économies, fermé ses comptes en banque. Et il a pris la route, à travers le Québec, sans le sous, avec son bâton de marche, sa guitare et son sac à dos.

 Deux jeunes journalistes ont décidé de faire un bout de chemin avec lui dans cette aventure, filmant quarante heures durant moments drôles ou tristes, paroles et pensées de l'étonnant bonhomme. Il leur a raconté son passé, ses voyages à travers le monde, son bar Les Deux Pierrots, sa thèse sur le rire, son doctorat en intelligence collective…

Et elles en ont tiré un film de 45 mn, En racontant Pierrot, que les Québécois viennent de découvrir. En voici quelques minutes…








Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires