08/04/2016

​Printemps 2016



Des éclaircies ont enfin percé les nuages lourds du chômage, des attentats, de l'impuissance. Place des Citoyens, des foules se rassemblent. Jeunes, vieux, salariés, chômeurs, étudiants, précaires Ils se parlent, smartphones et journaux en main. Le gouvernement a commencé à reculer sur ses funestes projets de loi. Une armée inédite de journalistes a fait exploser un scandale planétaire d'évasion fiscale. Sur la place, s'élancent les mots et les rêves. Le vieux monde est en train de craquer, figé dans les dogmes d'un capitalisme primitif gavé d'inégalités, soumis à une hyperbourgeoisie ruisselante de richesses et coupée des peuples telle une Rome décadente. Un autre monde apparaît qui restera dans les esprits, quoi qu'il arrive. Au loin, un homme passe sur le trottoir, regarde à droite et entre dans une impasse. « En marche ! », dit sa pancarte. « C'est Macron », dit une voix. On rit. C'est le printemps.

Michel Rouger




1.Posté par LE HERISSE le 08/04/2016 12:59
excellent numéro de printemps plein d'espoir

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires