Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
14/11/2015

​Paris



Pas de mots aujourd'hui. Ou trop de mots. Victimes. Français. Ici. là-bas. Syriens. Libanais. Irakiens.Tunisiens. Afghans. L'horreur en partage. Et maintenant. La sécurité. Les libertés. Solidarité. Délit de facies. Musulmans. Jeunes des quartiers. Trop de mots. Pas de commentaires. S'informer. Puis se taire. 

Michel Rouger





1.Posté par Guy Deniaux le 18/11/2015 21:30
D'accord avec toi. Merci Michel. Guy.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Échec pédagogique - 02/02/2023

La manif - 19/01/2023

Liesse tragique - 15/12/2022

Dehors ! - 01/12/2022

​Allez les Bleus - 17/11/2022

Déroute (du Rhum) - 29/10/2022

France, dégage ! - 06/10/2022

Refondons - 22/09/2022

Les Insouciants - 07/09/2022

​Exercice estival - 07/07/2022

Super Total - 29/06/2022

La panne - 22/06/2022

D-Day Land - 09/06/2022

Silence, on coupe - 02/06/2022

​Les oubliés - 26/05/2022

​Y’a un hic - 19/05/2022

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

1 2 3 4 5 » ... 26

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient