Solidarité Nord-Sud
1954 Sud Finistère. Dans un village de la côte, le petit Yannig Plouzennec, 7 ans, s'apprête à retrouver enfin son père, retour de pêche. Pendant que sa maman Marie-Annick et sa sœur Gaëlle se précipitent vers le bateau, un impensable accident domestique va bouleverser sa vie, l'entraîner dans une longue histoire faite de voyages et de rencontres, de musique et de danse...
Enfant, Bernard Jouan rêvait d'être paysan breton comme ses parents. Mais il était trop bon à l'école... Alors il  est devenu chercheur en agriculture, spécialiste de la biologie des sols et des cultures de plein champ. Et il a voyagé, il voyage toujours, d'une terre à l'autre, des sols de son enfance à ceux de l'Afrique. En vous disant que partout les Humains pourraient manger à leur faim.
Elisabeth Griot n’aime pas dire son âge. On peut comprendre pourquoi, son dynamisme ne laisse pas deviner ses 66 printemps. Ancienne médecin généraliste, aujourd’hui retraitée installée en Mayenne, elle est devenue bénévole pour plusieurs associations dont Médecins sans Frontières. Son expérience auprès des migrants, l’hiver dernier, l’a marquée et révoltée. Elle l’a souvent été.
Il y a deux ans, le 24 avril 2013, un immeuble abritant des ateliers de confection s'effondrait au Bangladesh, tuant 1 135 ouvriers et ouvrières. La tragédie du Rana Plaza n'a guère fait bouger pour autant les grandes marques de textile, responsables de l'exploitation des travailleurs du Sud. Elles affichent même une résistance parfois violente. Fanny Gallois, qui les a affrontées huit ans durant...
Cette rencontre a eu lieu trois semaines avant le terrible séisme du 25 avril. Yangchen est saine et sauve, comme ses amis normands Edith et Michel Houdan avec lesquels elle vient de rejoindre pour quelques jours son village, là-haut, à 3 900 m, dans le Haut Mustang. Leur association "Du Bessin au Népal" l'accompagne depuis l'enfance. La petite orpheline népalaise est aujourd'hui diplômée en...
Maryvonne et Robert Meunier, 74 et 77 ans, habitent Corps-Nuds, commune de 3 000 habitants en Ille et Vilaine. Leur vie ordinaire ? Des exigences de justice sociale et d'humanité. Alors, ils agissent et mobilisent pour rester cohérents avec leurs valeurs. Parmi bien d'autres engagements, ils accompagnent, depuis une quinzaine d'années, le développement durable à Madagascar. Janvier, au cœur de...
Elle est lumineuse Paula, elle pétille. Née en Colombie, elle a découvert, adolescente, le combat social, en Espagne. Depuis lors, en constante quête de sens et de changement, elle s'indigne, milite et s'engage. Elle arrive juchée sur une grande bicyclette jaune à sacoches, « un vélo de la Poste recyclé » précise-t-elle. Son regard est partout. Ses fleurs préférées : les arums que le muraliste...
Françoise Barthélémy est la présidente du comité d’Île-de-France de l’ONG "Mères pour la paix", qui intervient en Afghanistan. Son attachement pour ce pays, elle l’incarne en actes. Françoise y voyage régulièrement. Pour s’assurer de la bonne marche des missions. Et témoigner. Abonnez-vous au Podcast d'histoires ordinaires disponible sur Itunes      ou écoutez sur...
Brillante étudiante en gestion, Soazig Barthélémy n'est pas du genre à finir chez Goldman Sachs et autres prédateurs de l'économie réelle. Ni à s'égarer dans le charity business. Au sein de sa grande école de commerce, l'ESCP Europe, elle a créé une mini-ONG qui aide les femmes du Sud à gérer leur petite entreprise. Premières expériences au Cambodge, au Pérou et au Sénégal. 2011, New-York, au...
À 76 ans, Claude Hallégot pourrait couler une paisible retraite sur les côtes déchiquetées de sa Bretagne natale. Au lieu de ça, cette infatigable militante, enseignante et directrice d’école, ancienne déléguée au droit des femmes, met son énergie au service des enfants des rues sénégalais. Portrait. « Quand j’ouvre les volets et que je vois ces petits, pieds nus, avec leur boîte, j’ai le cœur...
1 2
Ces dernières années, quelque 6 000 paysans camerounais ont vu leurs forêts détruites et 40 000 ha de leurs terres appropriées par la Socapalm, que contrôle la Socfin dont l'actionnaire principal est le groupe Bolloré. Jeudi 23 avril, une plantation a été occupée, des actions vont suivre au Cambodge, au Liberia, en Côte d’Ivoire. Cela fait deux ans que les paysans de ces pays tentent d'accentuer...
Jusqu’au dimanche 23 novembre, la Semaine de la solidarité internationale mobilise des milliers de personnes à travers la France qui « s'interrogent sur la marche du monde et les moyens d'agir ici pour plus d'équité, de justice et de solidarité partout », comme le disent les organisateurs.  Les chiffres de cette mobilisation annuelle disent toute la vitalité des associations de solidarité...
Pour encourager le microcrédit solidaire, les plus grands Chefs du monde ont publié un livre de « Recettes solidaires » en partenariat avec Babyloan : les Bocuse d’Or Winners, association de tous les Chefs montés sur le podium du prestigieux concours international depuis sa création en 1987, y témoignent de leur soutien au microcrédit solidaire et à Babyloan. Créé en 2008, Babyloan est...
À l'appel de Peuples Solidaires, plus de 20 000 internautes ont déjà signé l’Appel Urgent lancé il y a quelques semaines pour soutenir les ouvrières cambodgiennes du textile en lutte pour de meilleurs salaires. « Rémunérées moins de 80 euros par mois, il leur est extrêmement difficile de couvrir leurs besoins vitaux et ceux de leur famille », souligne Peuples Solidaires.   ...
CCFD terre solidaire lance une pétition contre la spéculation sur les produits alimentaires. Il est urgent de signer. En nous rappelant que près d'un milliard d'être humains souffrent toujours de la faim, CCFD Terre Solidaire pointe une des causes majeures de cet innaceptable scandale : la spéculation sur les denrées alimentaires.  « En 2007, nous rappellent-ils, la banque Merill...
Dans son « Appel Urgent » du 1er mai, l'ONG Peuples Solidaires invite à soutenir les ouvrières du Cambodge. « Alors qu'H&M fait la promotion, avec Vanessa Paradis, de sa Conscious Collection, ligne de vêtements "socialement et écologiquement soutenables", explique Peuples Solidaires, des centaines d’ouvrières perdent connaissance dans les usines qui confectionnent ses vêtements...
Au Niger dans la région d’Abalak, où moins d’un enfant sur deux est scolarisé en primaire, des habitants ont créé une association ONODEP pour ouvrir et gérer une école.. Ils sont soutenus par l'association Tanat. Le reporter indépendant Louis Villers a réalisé ce reportage sur l'école autogérée.
Comment vit-on, concrètement, au quotidien, dans un pays pauvre ? Dans une série intitulée Nos vies, guide de survie, Irin, le site d'informations humanitaires de l'ONU, donne la parole à vingt personnes de dix pays d'Afrique et d'Asie. Millicent, vendeuse au Kenya ; Samir, marchand ambulant au Bangladesh ; Liliana, enseignante stagiaire à Madagascar ; Kumari, domestique au Népal et les...
Lancée en 1975 par une quarantaine de petits producteurs de sucre, la coopérative Manduvira, au Paraguay, compte aujourd'hui quelque mille membres et est en train de construire une usine qui va lui permettre de tripler sa production avec une capacité pouvant atteindre 3000 tonnes de sucre de canne par jour. Du sucre 100 % bio vendu par les réseaux du commerce équitable.    L'usine...
Voilà un dossier essentiel sur l'un des grands scandales de l'époque. Disponible en PDF, le hors-série « Nos voitures carburent-elles à la faim ? » réalisé par le magazine Alternatives Economiques et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI ), présente tous les aspects de ce paradoxe : « Comment peut-on à la fois craindre de manquer de nourriture et détourner...
1 2 3






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

​Cette peur si belle

Incroyable, déroutant, quasiment pas normal  : seulement 13 % des Néerlandais ont voté mardi pour le parti d'extrême-droite de Geert Wilders. Depuis des mois pourtant, sa victoire était prévue, annoncée, actée par les radios, les journaux, la télé. Que s'est-il donc passé ? Rien. Si la montée du populisme en Europe est indéniable, si Trump est président et le Brexit en marche, la presse aime bien aussi se raconter et nous raconter des histoires, caresser cette peur exquise de l'extrême-droite, lourde de menaces pour demain mais si profitable aujourd'hui. En réalité, la grande majorité des Néerlandais a sanctionné l'austérité de la droite et des socio-démocrates sans se tromper de combat, sans se polariser sur l'Islam et les immigrés comme le veut un Wilders dont la tignasse est omniprésente dans la presse. Les grands gagnants de mardi sont en fait les Verts de GroenLinks : vous connaissez le visage de Jesse Klaver, leur leader ? 

Michel Rouger

16/03/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"