Logement
Simplemente, estar. Etre là, tout simplement, avec ceux qui, apparemment n’ont plus rien, qui doutent et désespèrent. Voilà des lustres que Pedro Meca, le basque dominicain, sillonne les trottoirs de Paris pour être près des gens de la nuit, proche de ce qu’ils ont à lui dire. La règle est simple : « Ce sont eux qui payent le premier verre. Moi, je paye le deuxième. Alors, nous sommes à égalité....
Réjane, adhérente d'Histoires Ordinaires, a exprimé le 8 janvier sur Facebook sa colère contre le "17", le "18" et et le "115" qu'elle avait prévenus pour porter assistance à un monsieur de son quartier, sans domicile fixe. Elle s'est portée elle-même à son secours. Notre vieux Monsieur que nous ne voyions plus depuis quelques temps qui fait la manche au super U, là dans un renfoncement de super...
« Quand j'avais 17 ans, mon beau-père m'a mise à la porte. Ma mère a accepté. Il ramenait de l'argent, moi, j'étudiais. Le calcul était vite vu. » Pauline résume la raison de son début d'errance jusqu'à vivre dans la rue, son regard droit devant. Elle soupire un sourire qui annonce une force de...
L'intelligence, c'est relier les informations pour agir de manière appropriée. Armelle Bounya relie en plus les compétences de chacun au sein du Dal (Droit Au Logement) et RESF (Réseau Education Sans Frontières). Intimidée pour parler d'elle, ses sourcils se haussent et le ton de sa voix s'aggrave lorsqu'il s'agit de la cause qu'elle a choisie. Ou plutôt qui est venue vers elle...
L'hiver commence et, déjà, les demandes d'hébergement d'urgence saturent les lignes. Ainsi, à Rennes, le 115 ne peut répondre à tous les appels.
Trouver un logement pour une, deux ou trois nuits: voilà un casse-tête fréquent dans la société d'aujourd'hui. Magali Le Carrérès a trouvé une solution: la solidarité. Et en a fait une entreprise.
Le père Pedro Meca, qui avait consacré toute sa vie aux plus démunis, créant notamment le lieu d'accueil « La Moquette », à Paris, pour les personnes de la rue, est décédé le mardi 17 février à 80 ans. « C’était un compagnon de la nuit pour ceux qui n’avaient rien. C’était un mendiant  », a commenté l'ordre des Dominicains en annonçant la mort de cet homme de combat né en Espagne...
Il y a un an, deux jeunes femmes, Selma, 25 ans, et Esperanza, 29 ans, lançaient une action doublement insolite sur le plan touristique et sur le plan social : faire découvrir Paris « à travers le regard de ceux qui vivent dans ses rues ». Des sans domicile fixe ont ainsi l'occasion de se valoriser et de reprendre pied tandis que des touristes peuvent changer leur regard sur les SDF et...

Un sourire, svp 28/11/2013

Un jour, dans un quartier de Paris, Juan, un sans-abri interpelle l’humoriste Luigi Li qu’il voit souvent :  « Si tu écris pour les autres, tu pourrais pas écrire pour moi ? » Luigi Li a pris Juan au mot. Accompagné d'un ami photographe, Little Shao, il est parti en novembre 2012 à la rencontre des sans-abris. L'un à la photo, l'autre au texte, sur des pancartes, lesici. deux hommes ont...
Les projets d’habitat groupé, partagé, participatif se multiplient. Combien sont-ils ? Et surtout, certains existent-ils près de chez vous ? Pour y répondre, Emilie Cariou, auteure d’une étude sur l’habitat groupé en France avec l’Adess (Association de développement de l’économie sociale et solidaire) du Pays de Brest, a sondé la France entière. Elle a bâti le premier inventaire,...

Parole de SDF 20/12/2012

Permettre aux SDF de mourir dans la dignité, accompagnés par leurs amis et autres citoyens anonymes : depuis quelques années, des initiatives se sont développées dans plusieurs villes notamment à Paris avec le Collectif les Morts de la Rue et à Marseille avec « Marseillais des morts anonymes ». Le webdocumentaire Terres Communes réalisé par Emmanuel Vigier raconte, sur les différentes...
Le webdocumentaire « Entrée de Secours  », réalisé par Samuel Albaric et Amaury Gransart pour la Fondation Abbé Pierre, présente le quotidien de quatre résidents de Pensions de famille, ces logements - la Fondation en compte une quarantaine - destinés à des personnes seules et fragilisées qui, en plus d'un toit, peuvent retrouver une vie sociale.    Le...
C'est la question que pose le DAL, l'association pour le droit au logement. La loi Léonard, du nom du député charentais UMP Jean-Louis Léonard, a été votée à l'unanimité à l'Assemblée nationale le 16 novembre dernier : elle interdit aux usagers de vivre plus de trois mois sur les terrains de camping. 70 000 à 130 000 personnes y vivent à l'année, le plus souvent par manque de ressources...
« Squat », le documentaire de Christophe Coello suit les membres du collectif de réappropriation urbaine barcelonais Miles de Viviendas de 2003 à 2011. Il propose un autre regard sur les squatters. «  Quand je les ai rencontrés en 2003, explique Christophe Coello dans une interview à J.M. Dinh, ils étaient en train de fonder le collectif.... Je leur ai proposé de filmer leur...
Habitat groupé, éco-quartier, habitat solidaire... Ce ne sont pas les formules du bien-vivre ensemble qui manquent. Elles semblent aussi toujours neuves... alors qu'elles sont expérimentées depuis des décennies. L'une des histoires et des démarches les plus instructives est celle du Mouvement de l'Habitat Groupé Autogéré devenu Éco Habitat Groupé  dont la charte, dans son chapitre 3, met...
1 2






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

​Penelope

On peut le révéler : l'affaire Fillon est finie. Ouvrage il y a eu. Dans la solitude de son château, Penelope tricotait ardemment au coin du feu des chandails et des chaussettes pour les pauvres que son mari opiniâtrement créait à Paris, avec son parti. L'assistante parlementaire assistait. Ça fait cher la pelote mais la laine du mouton noir du natal Pays de Galles n'est pas donnée. Penelope aurait bien aimé aussi, pour l'abbé Pierre, abriter quelques familles sans logement mais il est difficile de cohabiter avec ces gens-là. Comprenons bien que François et Penelope souffrent en ce moment tant ils se sentent en accord avec leur foi catholique qui leur répète que les pauvres sont habillés pour le paradis. Avec Penelope et Les Républicains, prions pour que François Fillon devienne président et applique son programme : développer la pauvreté et aider Penelope à faire sa pelote.

Michel Rouger

01/02/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"