Entreprendre
Sur la carte du monde, il y a six centres de traitements en neurologie fonctionnelle. Raphaël Royer a ouvert le sixième, il y a à peine un an, à Saint Malo, en Bretagne. Un challenge et un pari ambitieux au service des patients qui souffrent de maladies cérébrales et auxquels il propose d'aller explorer des "zones oubliées du cerveau".
La vie des citoyens qui s'engagent n'est pas un long fleuve tranquille ! L'entreprise d'insertion Les Jardins de Keribet, dans les Côtes d'Armor, dont Histoires Ordinaires a suivi les premiers pas, a ainsi essuyé une crise difficile à vivre. Bénévoles, professionnels et adhérents viennent de l'enterrer lors d'une matinée ensoleillée.
On ne sait pas toujours jusqu’où une rencontre peut changer une vie. Marco Félez lui se rappelle de cet artiste rencontré à 15 ans : « Il mettait des barres dans la rue pour que les gens ne marchent pas droit. » Le déclic. De l’insoumission à la mobilisation populaire à Redon, parcours d'un développeur.
Tombé dans le livre par le hasard et les nécessités de la vie, Fanch et Soasig Merdrignac ont fait de leur librairie de Dinan une institution. Il ont trouvé un repreneur en lançant un appel à leurs clients.
Leur passion? Transmettre « la parole des gens ordinaires qui n’ont pas la parole ». Et cette passion est si forte que Nathalie Le Bellec et Thérèse Bardaine en ont fait un métier : « passeuses de mémoire ».
Aventurières de leur siècle, Fanny et Zélie partent pour un an autour du monde afin de comprendre de l'intérieur les enjeux des technologies d'information et de communication (TIC) dans le quotidien des femmes. Sur les vingt-deux étapes de leur parcours, elles transmettront aussi leurs savoirs .
A 39 ans Stéphane Cozic, contrôleur de gestion dans une société de distribution spécialisée, profite d’une restructuration de son entreprise pour se lancer dans l’aventure du « commerce en ligne » : pour vivre pleinement ses valeurs de parent et d’éco-citoyen. Ainsi est né le site EcoJouets.
 
Le groupe SOS a publié récemment son Guide de l’entrepreneur social. Un guide pratique pour créer sa propre entreprise sociale, se former, trouver les soutiens financiers, etc. Parce que les entrepreneurs sociaux deviennent essentiels à l’heure où « les besoins sociaux non pourvus se multiplient et évoluent, et où l’Etat, affaibli par ses finances, ne peut plus en assumer seul la prise en...
Pour la 19ème fois depuis sa création dans les années 90, la Fondation Crédit Coopératif a attribué le Prix Charles Gide à trois étudiants en journalisme des écoles reconnues par la profession. Comme l'explique Jean-Claude Detilleux, le président : « une des missions de la Fondation est d’œuvrer à une meilleure connaissance de l’économie sociale. Nous avons constaté qu’elle n’était pas...
Durant un an, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, dans le cadre de leur association What Women Wish, Zélie Verdeau et Fanny Le Gallou ont accompagné des femmes dans la maîtrise des nouvelles technologies (Internet, téléphonie mobile, réseaux sociaux). Une initiative, racontée en mars 2011 dans ce reportage d'Histoires Ordinaires, pour un  enjeu majeur : deux-tiers de la population...
L'Atelier, Centre de ressources de l'économie sociale et solidaire en Ile de France, présente avec le site Entreprendre-autrement.org, une série de portraits d'entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. « L'objectif de ces diaporamas sonores est de montrer que l'on peut vivre de sa passion et qu'il est tout à fait possible de concilier performance économique et finalité sociale....






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

​Parole

Manuel Valls s'était engagé à soutenir le vainqueur de la primaire : c'est non, il va voter Macron. François Fillon avait déclaré qu'il ne serait plus candidat s'il était mis en examen ; ben non, je reste. Telle est la parole aujourd'hui de deux anciens premiers ministres rêvant de devenir chefs d'État. Le déshonneur assumé, revendiqué même au nom de l'intérêt supérieur de la Nation quand il ne s'agit que d'intérêt personnel : rebondir en tuant enfin le PS pour l'un, se mettre à l'abri de la justice pour l'autre. De quoi favoriser un peu plus les paroles extrêmes, les mensonges de Marine Le Pen, les bons mots de Jean-Luc Mélenchon. D'inciter les électeurs à rester silencieux le 23 avril. De laisser pour de bon la démocratie sans voix.

Michel Rouger

30/03/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"