Arts Plastiques
Quand Héol ne peint pas de fresques géantes sur la façade d'une tour HLM, suspendu à des cordes, on peut le voir à la terrasse d'un hôtel malouin exécuter de délicates compositions, au son étouffé d'un DJ inspiré. Entre temps, vous le surprendrez dans son "laboratoire" de la Mic Mac Factory, animé d'une énergie créative toujours renouvelée, couvrant et recouvrant les murs de ses images inspirées...
Dans la lignée du mouvement mondial du Yarn Bombing, Charlotte Iung, 25 ans, tricote pour « habiller » les rues de Rennes. Elle organise aussi des cafés-tricots où se tisse le lien entre les générations. Yarn Bombing (yarn : fil, bombing : graffiti). On imagine Charlotte Iung partir en guérilla urbaine, armée de grenade en laine, et faire tournoyer un nunchaku d'aiguilles à tricoter. La réalité...
A Rennes, l’hôpital psychiatrique Guillaume Régnier a placé de hauts grillages autour de l’unique terrasse de patients. Des grilles grises serrées recouvrent les façades de bâtiments neufs. Pourtant, l'hôpital prône l'ouverture sur le monde en soutenant les activités artistiques. Ainsi, Isabelle Lebreton, infirmière art-thérapeute, mêle avec son équipe graffiti et soin aux patients. Plusieurs...
Heol - soleil en breton - porte bien son prénom tant le personnage et sa peinture irradient d’énergie, de lumière, de couleurs, d’empathie. Rencontre avec un artiste bien dans ses baskets qui depuis quatorze ans vit pour et par son art, en mode collectif et intercontinental.
Le carton d’invitation avait de quoi intriguer : Laurel et Hardy exposaient leurs œuvres une semaine cet été, au deuxième étage du Grenier, librairie bien connue au cœur de Dinan. De Younnig le Breton ou Cartier, le Portugais qui était Laurel, qui était Hardy ?
Enraciné dans la terre rouge de sa province, le plasticien argentin Geronimo Rodriguez  a unifié dans son travail artistique les morceaux épars d’une vie rude. Sa vie a basculé alors qu'il était collégien. Quand une enseignante architecte a ouvert à l'adolescent pauvre le monde de la culture et de l'art.
À Sète, vit et travaille un étonnant sculpteur : Joël Bast. Il crée des hommes et des femmes en papier mâché et les place dans la vraie vie. On en rit, on en parle. Les « Présences » de Joël Bast nous entraînent dans un univers profondément humain.
 
Le muraliste Heol Art n'hésite pas à se jeter dans le vide, assuré par les cordistes de l'Asso des cimes, pour repeindre la façade d'un des plus anciens immeubles HLM du quartier de Cleunay à Rennes, le "grand bleu". Au grand plaisir et étonnement des habitants, associés au projet. Dans le cadre du festival Urbaines à Rennes, l'artiste Heol a réalisé une fresque, attaché à des cordes,...
Maxime et Clémence à Rennes, Damien et Lucie à Nantes ont partagé pendant deux ans le même « désir d’objet artistique ». Ils ont déployé un « projet d’édition altruiste », en professionnels. En Juin 2012, l’objet du désir - un livre d’art - fruit de la collaboration de 15 artistes, sort des presses des imprimeries Média Graphic. Le 13 Octobre, une exposition rassemblait les œuvres de la plupart...
Née en 2002, l’association Débrouille Compagnie « fédère des artistes et artisans du monde entier qui créent, à partir de déchets, des œuvres utilitaires ou décoratives. » Ces artistes et artisans (la frontière est parfois ténue) vivent souvent dans les quartiers populaires des pays en développement.  La Débrouille Compagnie va à leur rencontre pour « apprendre...
Rue89, entre autres, s'est attardé sur la créativité à laquelle donnent lieu les Jeux Olympiques sur les murs de Londres.  Avec, bien sûr, le célèbre britannique Bansky en tête, le street art commente, détourne, parodie le célèbre "esprit des Jeux"...
Le site Maquis Art est un fanzine qui paraît chaque quinzaine. Il recense les graff de rue par artiste, lieu ou par style. Par leur slogan "L'art du Maquis version Graffiti", le site est construit aussi de manière à résister à la politique de répression des graffitis dans la rue. C'est un site de référence pour les graffeurs professionnels ou amateurs. 

Le crew W.O.N. 26/06/2012

Setro, l'aide précieuse de la thérapie par le graff, fait partie du crew (équipe en américain) W.O.N.  Winnerz of Nothing. 
Au 8 rue du Manoir de Servigné à Rennes, les "agités du bocal" ont trouvé et louent depuis 2005 un grand local sur deux niveaux. ils sont aujourd'hui 14 jeunes artistes - professionnels ou en cours de professionnalisation -  à s'agiter dans ce bocal, ou plutôt ces bocaux  : une série d'anciens bureaux vitrés dans lesquels ils ont aménagé leurs ateliers. Vous y croiserez : - Heol,...
Dans cette courte vidéo Heol parle et donne à voir son travail de "peintre performer"  Marvin Michielini a réalisé cette vidéo lors de la rencontre d'Heol avec Histoires Ordinaires. Elle a été tournée dans l'atelier que l'artiste partage avec les autre "Agités du Bocal ". Après le long interview, il s'est livré pour les journalistes et les lecteurs d'Histoires Ordinaires à deux...
Younnig et Cartier, surpris entrain de dessiner, lors de l'exposition à Dinan.
Cartier est déjà résident de la Casa Amarela de Porto. Younnig le sera peut être bientôt. Cette vidéo donne un aperçu de cette pépinière d'artistes. O
1 2






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

​Penelope

On peut le révéler : l'affaire Fillon est finie. Ouvrage il y a eu. Dans la solitude de son château, Penelope tricotait ardemment au coin du feu des chandails et des chaussettes pour les pauvres que son mari opiniâtrement créait à Paris, avec son parti. L'assistante parlementaire assistait. Ça fait cher la pelote mais la laine du mouton noir du natal Pays de Galles n'est pas donnée. Penelope aurait bien aimé aussi, pour l'abbé Pierre, abriter quelques familles sans logement mais il est difficile de cohabiter avec ces gens-là. Comprenons bien que François et Penelope souffrent en ce moment tant ils se sentent en accord avec leur foi catholique qui leur répète que les pauvres sont habillés pour le paradis. Avec Penelope et Les Républicains, prions pour que François Fillon devienne président et applique son programme : développer la pauvreté et aider Penelope à faire sa pelote.

Michel Rouger

01/02/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"