Connectez-vous

Le billet de la semaine

Osons l'ouzo

Il faut arroser ça. Enfin, un gouvernement qui préfère son peuple aux graphiques, statistiques et déficits. À l'argent des banquiers, des marchés, des fortunés. Aux litanies de midi moins cinq en-direct-de-la bourse. Aux oukases de l'Europe du grand duc du siphonage fiscal. Pour les dimanches des Européens, imposons désormais l'ouzo à l'apéro. À ta santé, Aléxis. À ta santé Yanis :  « L'Europe, comme vous dites, ne devra plus compter sur notre misère ». Celle des Grecs et des autres. L'austère Angela et les financiers couleur anthracite vont vous faire chanter ? Faites-les danser. Doucement, puis vite, très vite. Que naisse l'Europe du sirtaki. Pour qu'enfin tournent les têtes.

Michel Rouger 

 

29/01/2015

Nono

Dans nos blogs

" Un parfum de victoire "



Newsletter