Voyager
Toc, toc, toc, aujourd’hui je vais vous conter l’histoire d’un conteur, d’un « troubadour » originaire de Bretagne qui voyage uniquement à pied ou en stop pour offrir des contes, des chants, des danses, de la musique... Et il en reçoit beaucoup, en échange, de ces moments d’humanité ! Venez les écouter. D’habitude c’est lui qui va toquer à la porte des gens, aujourd’hui c’est la sienne qu’il...
A 73 ans, Viviane faisait étape en Bretagne avec sa mule Tina, au milieu d'un tour de France de six mois. L'occasion d'un bout de chemin - de halage - avec elle, pour découvrir une femme rayonnante qui transmet les secrets d'une énergie bien utile en ce temps de rentrée. Voilà plus de 10 ans que Viviane parcourt de son pas rapide, au rythme de sa mule ou de son âne, les chemins du sud de la...
En ces premiers jours d’octobre, alors que les vacances s’éloignent, rencontrer les « Marlinetimpo » (pseudonyme fusionnel du couple Pauline et Martin), ça vous donne une furieuse envie de voyage. Découvrez ce que voyager veut dire quand on pratique un « tourisme d’immersion », à base de WWOOFing et, plus largement de « Help exchange ». « Notre voyage en Amérique centrale et du Sud a...
De la Bretagne à l'Estonie, aller-retour, la conteuse Marie-Chiff'mine a achevé dimanche 29 septembre un périple de 5 320 kms. Six mois à pédaler, regarder, conter, partager. Jamais la tête dans le guidon. Toujours la tête aux vents, ceux de la rencontre et de l'imaginaire.
Dave Bradshaw, jeune londonien de 39 ans, est l’un des sept fondateurs du festival « Nowhere » qui a lieu chaque année en Espagne depuis 2005. A l’image du célèbre « Burning Man » aux Etats-Unis, ce festival a la particularité d’être financé et animé par les festivaliers eux-mêmes. La créativité, l’ouverture vers l’autre et la sensibilité de chacun y sont exacerbées. Dans le désert aux environs...
Sur l’île d’Ellesmere, Vagabond sert de base scientifique à des chercheurs. À bord, Eric, France et leurs deux filles.
Silhouette rouge calée sur les glaces, Vagabond sort tout juste de l’hiver. Quatre mois de nuit polaire avec la lune pour seul fanal lumineux. À bord, une famille de givrés partie de Brest en mai 2011.
La Chine est trop souvent présentée comme dictature et pays du travail permanent qui menace l'Occident. De la Chine à Rennes, Anne-Sophie Drieux, de l'association Rue de la Chine, rapporte ce qui importe, non l'inverse : la poésie et l'expérience de l'humain, par spectacles de mimes, chants et renseignements aux voyageurs.
 
Lucia Palenzuela est originaire d'Argentine, ingénieure du son et extperte en photo et vidéo ; Maylis Mercat est de Chambéry et ingénieure spécialisée dans l'énergie et l'environnement. Une autre  passion les réunit : le voyage à vélo. Et c'est ainsi qu'elles se sont lancées dans une entreprise folle et pleine de sens : un raid humanitaire à vélo de France en Argentine. Le projet...
À 57 ans, Pierre Rochette, alias Pierrot, a choisi de vivre son rêve de jeunesse. Il a abandonné sa maison, ses économies, fermé ses comptes en banque. Et il a pris la route, à travers le Québec, sans le sous, avec son bâton de marche, sa guitare et son sac à dos.  Deux jeunes journalistes ont décidé de faire un bout de chemin avec lui dans cette aventure, filmant quarante heures durant...
Un court aperçu du film de Catherine Peix « Les origines de la pomme » diffusé sur Arte.  #next_pages_container { width: 5px; hight: 5px; position: absolute; top: -100px; left: -100px; z-index: 2147483647 !important; }  
« Cuba, Cuba, estudio, trabajo, fusil, lápiz, cartilla, manual, a alfabetizar, a alfabetizar.¡Venceremos ! » Sa main noueuse se lève, son visage est grave, sa voix est ferme, Lucy a 71 ans et 20 ans à la fois. Comme elle l'a chanté, cet hymne de l'alphabétisation alors que, jeune enseignante, elle part avec l'abécédaire ( cartilla ), le crayon ( lapiz ) et la lampe à alcool...
«Elle était ce qui m’attire le plus au monde : une réfractaire. Trouver quelqu’un qui est vraiment soi, qui est hors de tout préjugé, de toute inféodation, de tout cliché et qui passe à travers la vie, aussi libérée de tout que l’oiseau dans l’espace, quel régal ! Je l’aimais pour ce qu’elle était et pour ce qu’elle n’était pas. J’aimais ce prodigieux tempérament d’artiste, et aussi tout ce qui...
Il est mort il y a onze ans mais vit toujours dès que l'on parle du Sahara. L'INA, l'Institut national de l'audio-visuel a consacré un dossier mêlant interviewes et reportages sur l'explorateur, le philosophe, l' « humaniste attristé » comme il se définissait.
Workaway.info est un site internet qui regroupe des offres d'hospitalité à travers le monde, en échange d'aide aux tâches quotidiennes (travaux de peinture, jardinage, construction, baby-sitting, courses ou tonte de moutons...). Vous pouvez travailler dans le monde entier, vous immerger dans d’autres cultures, apprendre une langue étrangère, développer de nouvelles compétences et faire des...
 


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Peste moderne

Pas de pesticide pour elle. Apparue en Occident par un mélange de productivisme et d'argent fou, devenue rapidement un fléau planétaire, la pac, la peste agrochimique, est d'autant plus redoutable qu'elle a, avant d'empoisonner les agriculteurs et ouvriers qui la côtoient ou contaminer la chaîne alimentaire de la terre à l'assiette, infecté gravement les esprits. Pour les paysans qu'elle a sortis de la misère il y a un demi-siècle, elle reste une croyance exploitée sans vergogne par des prêcheurs mercantiles qui les poussent à surproduire avec l'appui de la FNSEA, cet étrange syndicat qui détruit ses propres adhérents, et celui de l'Union européenne qui s'est toujours couchée jusqu'ici devant le monstre Bayer-Monsanto et autres  empoisonneurs. Contre la peste agrochimique et les multiples maux des industries cyniques, un seul traitement : une double dose massive de mouvement citoyen et de courage politique. Il en existe des stocks inemployés.

Michel Rouger

19/10/2017

Nono