Vu, Lu, Entendu...
Retrouvez tous les "Vu, lu, entendu" dans chacune des rubriques
On parle beaucoup de l'aggravation des inégalités. Parmi les causes, il est en une trop peu évoquée : le déclin du syndicalisme. L'Observatoire des inégalités présente une très éclairante analyse sur le sujet de Patrice Laroche, professeur en sciences de gestion à l’Université de Lorraine. 
Pendant près de quarante ans, malgré les menaces de mort et mille difficultés, il aura partagé le combat des paysans sans-terre brésiliens. Le Père Henri Burin des Roziers est décédé dimanche 26 novembre à Paris. Il avait 87 ans. Au printemps 2012, Patrice Moyon avait rencontré  "Frei Henri", comme l'appelait les paysans brésiliens, et en avait réalisé le portrait pour Histoires...
L'Observatoire des inégalités vient d'actualiser son outil permettant à chacun de se situer sur l'échelle des salaires. Il est basé sur les données de l'Insee de 2015.  "59 % des salariés touchent moins de 2 000 euros net par mois, la moitié moins de 1 800 euros, 30 % moins de 1 500 euros, "indique notamment  l'Observatoire. "Le seuil des 1 % des salariés les mieux payés se situe à 8...
Dans le dernier numéro de la revue L'Handispensable, partenaire d'Histoires Ordinaires, on peut découvrir notamment la présentation de l'ouvrage que viennent de sortir les chevilles ouvrières de la revue, Georges et Léopold Grard : "Le grand livre des handicaps". Georges Grard  (lire son portrait  sur Histoires Ordinaires) situe ainsi l'ambition de ce travail : "Ouvrir le monde du...
Au début, cette "histoire ordinaire" venue d'ailleurs nous est apparue comme un simple cousinage. Intéressés, nous l'avons regardée... et décidé de relayer le travail de l'auteur, Louis Balestin, jeune cinéaste passionné de science-fiction mais aussi des vies qui l'entourent, telle celle de Jacky Beaslay, artiste de son coin, en Loire-Atlantique, dont l'œuvre est riche de ses voyages....
Depuis sa sortie officielle le 18 octobre, L'Assemblée, le film de Mariana Otero sur Nuit Debout, poursuit ses soirées -débats à travers la France : on peut en connaître les dates et les lieux sur le site du film. Histoires Ordinaires, dans un article de mars 2017, avait présenté le projet de Mariana Otero en relayant l'opération de financement participatif qui a aidé à la naissance du film. Le...
Dans son dernier numéro, la revue L'Handispensable, partenaire d'Histoires Ordinaires, consacre son dossier aux autres médias spécialisés comme elle dans le handicap. Un reportage est ainsi consacré à handicap.fr, site devenu référent avec quelque 350 000 visites par mois. Lui succèdent la radio Vivre FM, puis le magazine Déclic... Autant de médias amenés à parler des multiples initiatives et...
Le documentariste Ivan Boccara vit entre deux pays, la France et le Maroc où il est né en 1968. Après Mout Tania et Tameksaout, deux films documentaires sur la vie des paysans et des bergers du Haut-Atlas marocain, il achève aujourd’hui Pastorales électriques qui montre comment la modernisation bouleverse les mode de vies dans le Maroc profond, précisément sur les plateaux et les vallées...
1 2 3 4 5 » ... 8


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Peste moderne

Pas de pesticide pour elle. Apparue en Occident par un mélange de productivisme et d'argent fou, devenue rapidement un fléau planétaire, la pac, la peste agrochimique, est d'autant plus redoutable qu'elle a, avant d'empoisonner les agriculteurs et ouvriers qui la côtoient ou contaminer la chaîne alimentaire de la terre à l'assiette, infecté gravement les esprits. Pour les paysans qu'elle a sortis de la misère il y a un demi-siècle, elle reste une croyance exploitée sans vergogne par des prêcheurs mercantiles qui les poussent à surproduire avec l'appui de la FNSEA, cet étrange syndicat qui détruit ses propres adhérents, et celui de l'Union européenne qui s'est toujours couchée jusqu'ici devant le monstre Bayer-Monsanto et autres  empoisonneurs. Contre la peste agrochimique et les multiples maux des industries cyniques, un seul traitement : une double dose massive de mouvement citoyen et de courage politique. Il en existe des stocks inemployés.

Michel Rouger

19/10/2017

Nono