Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
13/02/2014

Votre compte est bon



La Cour des comptes, la gardienne de nos deniers publics, vient d'afficher ses annuels gaspillages et tripatouillages. Peu efficace mais utile. Néanmoins, tous comptes faits, les sages du Palais Cambon, le nez collé sur leur calculette, n'auraient-ils pas développé une myopie aigüe ? La société, la vie, les gens leur sont devenus flous. « Il faut réduire les dépenses sociales ! », s'alarment-ils. Ah bon. Logique pourtant qu'elles progressent. Depuis bientôt 40 ans, l'État, les collectivités, les organismes sociaux doivent écoper pour maintenir hors de l'eau les millions de naufragés d'un système qui préfère le capital au travail, la rente au salaire. Mais laissés-pour-compte, votre compte est bon ! Désindexons les allocations, dit la Cour. Qu'elles ne suivent plus la hausse des prix. Les gens de peu ont trop. Tant pis s'ils mangent, se logent, se soignent plus mal. Et si on les désindexait de la vie ? Certes, ils meurent déjà avant les autres mais s'ils partaient un mois plus tôt ? Combien de milliards d'économisés ? Faut calculer.
 
Michel Rouger
 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

A voté - 20/06/2024

Message anglais - 06/06/2024

Coloniale attitude - 22/05/2024

Entracte - 08/05/2024

Cours Gabriel, cours - 25/04/2024

Bossez ! - 10/04/2024

Le boxeur - 28/03/2024

Le cochon - 14/03/2024

Cirque - 29/02/2024

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles