Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

19/04/2012

Une histoire du communisme




Le documentaire "Atlantide, une histoire du communisme" décrypte l'expérience communiste, de 1917 à 1991. Il a été écrit et réalisé par Marcel Trillat et Maurice Failevic en 2010. 
Le commnisme, une cause exaltante d'ampleur planétaire qui a mobilisé des millions d'hommes et de femmes opprimés, révoltés, qui rêvaient d'un monde plus juste et plus solidaire. Une entreprise paradoxale engagée dans des conditions défavorables puis dévoyée par le stalinisme sans cesser malgré tout, pendant trois quarts de siècle, de susciter d'immenses espérances, avant de s'effondrer en quelques années. Qu'en reste t-il aujourd'hui pour ceux qui ont 20 ans et qui pensent à l'avenir en ignorant souvent le passé ? Cette nécessité de combattre le capitalisme, son cortège de guerres, d’injustices, de misères, de violences qui était sa raison d’être est-elle toujours d’actualité ?




Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono