Le billet

19/04/2012

Un vote sanction attendu contre notre président



On dirait que c'est plié. Nicolas Sarkozy ne fera qu'un seul mandat. 5 ans, c'est tout de même un peu court pour celui qui voulait remettre de l'ordre dans les finances mondiales et abolir les paradis fiscaux. En Amérique, ils élisent aussi leur président pour quatre ans, mais tous sont assurés de faire leurs deux mandats. Même Georges Bush. Se faire renvoyer à la première occasion, c'est donc une sanction. Notre président aura déçu bon nombre de ses partisans de 2007 qui lui avaient fait confiance pour son dynamisme, le croyant capable de mener les réformes que ses prédécesseurs n'avaient pas osé entreprendre. Le bilan est sans appel. Il ne reste rien des incantations contre les pouvoirs financiers. Nicolas Sarkozy s'est agité dans tous les sens alors que son rôle aurait été de prendre de la hauteur. Il a été le président de l'immédiateté. Il s'est renié sur des engagements, comme le bouclier fiscal. A contre courant, voilà maintenant qu'il veut taxer les multinationales qui font du bénéfice à l'étranger. Il s'est comporté plus en chef de parti qu'en père de la Nation. Certes il est encore capable de mobiliser des milliers de partisans pour des démonstrations de force, mais son discours reste vide de contenu. 

Eux aussi, les candidats de gauche ont pris pour cible la caste de la finance, ce qui suscite des applaudissements garantis. Mais ça ne fait pas un programme. L'hostilité de la France au monde des affaires est vue d'un drôle d'oeil à l'étranger. C'est qu'il faudra bien faire redémarrer l'économie, dégager des emplois, boucher les trous des déficits et financer la protection sociale.

Alain THOMAS.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires