Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
14/02/2013

Un suicide normal



« C'était une personne normale avec une vie normale dans un quartier normal », a dit le patron de la sécurité publique de Loire-Atlantique. Le chômeur nantais qui s'est suicidé par le feu mercredi à 43 ans, a peut-être effectué un geste lui aussi, après tout, normal. Normal d'être à bout quand une froide circulaire elle-même tout-à-fait banale vous condamne. Et normal qu'on ne parle pas du taux de suicide chez les chômeurs pourtant six fois plus élevé. Le chômage, ce ne sont plus des millions d'hommes et de femmes courbés par les soucis, c'est la courbe des chiffres qui rejoignent d'autres chiffres tout aussi banalisés. La veille du suicide, la Cour des Comptes a ainsi aligné des centaines de millions d'euros de gaspillages. Luxe et gabegie chez les uns, fin d'Assedic chez les autres : tout est absolument normal.
 
Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Y’a un hic - 19/05/2022

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

Re-calculs - 27/04/2022

50,5% - 13/04/2022

Théâtre - 06/04/2022

Le blé - 30/03/2022

Utile or not Utile - 22/03/2022

​Nos valeurs - 16/03/2022

2 euros - 10/03/2022

Sarajevo – Kiev - 03/03/2022

Com’ miracle - 24/02/2022

Trahir - 15/02/2022

En bref - 10/02/2022

La sonde - 01/02/2022

Le quartier - 26/01/2022

Soldes - 20/01/2022

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

1 2 3 4 5 » ... 25

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient