Le billet

14/02/2013

Un suicide normal



« C'était une personne normale avec une vie normale dans un quartier normal », a dit le patron de la sécurité publique de Loire-Atlantique. Le chômeur nantais qui s'est suicidé par le feu mercredi à 43 ans, a peut-être effectué un geste lui aussi, après tout, normal. Normal d'être à bout quand une froide circulaire elle-même tout-à-fait banale vous condamne. Et normal qu'on ne parle pas du taux de suicide chez les chômeurs pourtant six fois plus élevé. Le chômage, ce ne sont plus des millions d'hommes et de femmes courbés par les soucis, c'est la courbe des chiffres qui rejoignent d'autres chiffres tout aussi banalisés. La veille du suicide, la Cour des Comptes a ainsi aligné des centaines de millions d'euros de gaspillages. Luxe et gabegie chez les uns, fin d'Assedic chez les autres : tout est absolument normal.
 
Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires