Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
22/05/2015

Un rêve



Sa femme s'était endormie. Lui regardait le plafond, angoissé. Ce n'est pas avec ce mi-temps de gardien qu'il pouvait rembourser l'emprunt de la maison souscrit quand il travaillait à l'usine PSA. Il repensa aux infos. À l'ancien PDG de PSA qui allait toucher à vie 300 000 € par an de « retraite chapeau » pour cinq ans de boulot et 8 000 licenciements dont le sien. Mais aussi aux grandes banques mondiales enfin condamnées à des millliards d'amendes pour avoir trafiqué le marché des devises. Cela l'apaisa. Il s'endormit à son tour. Dans un rêve, il se retrouva au milieu d'une foule d'ouvriers. On avait dit que ces milliards leur seraient redistribués. Il vit alors le PDG et les banquiers qui riaient, riaient. Il ne vit plus qu'eux. Cela le reveilla et il repensa à son rendez-vous du lendemain avec le conseiller de la banque : « Il faudra revendre la maison », avait-il dit.

Michel Rouger




1.Posté par Burel le 23/05/2015 19:33 (depuis mobile)
J'adore tes billets Michel. On sent que tu n'avais tout donné à Ouest-France...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

L'avion - 21/06/2023

"Décivilisation" - 07/06/2023

Oyez, Oyez - 25/05/2023

La preuve par Neuf - 15/04/2023

Les Neuf - 13/04/2023

Désastre historique - 16/03/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles