22/05/2015

Un rêve



Sa femme s'était endormie. Lui regardait le plafond, angoissé. Ce n'est pas avec ce mi-temps de gardien qu'il pouvait rembourser l'emprunt de la maison souscrit quand il travaillait à l'usine PSA. Il repensa aux infos. À l'ancien PDG de PSA qui allait toucher à vie 300 000 € par an de « retraite chapeau » pour cinq ans de boulot et 8 000 licenciements dont le sien. Mais aussi aux grandes banques mondiales enfin condamnées à des millliards d'amendes pour avoir trafiqué le marché des devises. Cela l'apaisa. Il s'endormit à son tour. Dans un rêve, il se retrouva au milieu d'une foule d'ouvriers. On avait dit que ces milliards leur seraient redistribués. Il vit alors le PDG et les banquiers qui riaient, riaient. Il ne vit plus qu'eux. Cela le reveilla et il repensa à son rendez-vous du lendemain avec le conseiller de la banque : « Il faudra revendre la maison », avait-il dit.

Michel Rouger



1.Posté par Burel le 23/05/2015 19:33 (depuis mobile)
J'adore tes billets Michel. On sent que tu n'avais tout donné à Ouest-France...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires