Vu, lu, entendu...

29/01/2014

Un guide pour les indispensables entrepreneurs sociaux




Un guide pour les indispensables entrepreneurs sociaux
Le groupe SOS a publié récemment son Guide de l’entrepreneur social. Un guide pratique pour créer sa propre entreprise sociale, se former, trouver les soutiens financiers, etc. Parce que les entrepreneurs sociaux deviennent essentiels à l’heure où « les besoins sociaux non pourvus se multiplient et évoluent, et où l’Etat, affaibli par ses finances, ne peut plus en assumer seul la prise en charge. »

On peut lire notamment avec intérêt des témoignages d’entrepreneurs sociaux, tels que celui du directeur de Terre de Liens ou des fondateurs d’Ardelaine. Voir aussi le reportage de la revue XXI sur Les tricoteurs.
 
Guide de l’entrepreneur social, de Philippe Chibani-Jacquot, Thibault Lescuyer et Eric Larpin, Editions Rue de l’Echiquier, 25 euros.




Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Méditation

La méditation étant devenue la recette du bonheur face aux brutalités du temps, méditons. Avons-nous suffisamment pensé à Jacques Chirac tous ces jours-ci ? Clairement non. A la fulguration surtout de 1995 sur « la fracture sociale » et ce qui s'en suivit, c'est-à-dire rien. Pourquoi rien ? Parce qu'il aimait les gens. La fracture s'aggrava mais les gens, sentant qu'il les aimait, l'aimèrent pour toujours, spécialement à sa mort. Aujourd'hui, le président aggrave aussi la fracture sociale. A partir du 1er novembre, la réforme de l'assurance chômage va jeter des dizaines de milliers de personnes dans la pauvreté. Mais s'il se faisait aimer en aimant autant les gens que Jacques Chirac, ça passerait. Pourquoi a-t-on besoin d'être aimé de notre monarque républicain ? Pour oublier ? A creuser à la prochaine méditation. 

Michel Rouger

02/10/2019

Nono












Partenaires