Histoires ordinaires

10/12/2013

Un cadeau utile et pas cher !


Les billets d'Histoires Ordinaires


Un cadeau utile et pas cher !
Une nouvelle année n'est jamais qu'un nouvel épisode dans l'éternel théâtre de la marche du monde. Alors, pour mieux juger les acteurs - en gros les mêmes… - n'oublions rien de ce que nous a révolté, ému, amusé en 2013. Et même, pour faire bon poids, en 2012 ! Les cent pages de "Quand on y repense…" sont là pour ça. Elles rassemblent  les billets de Michel Rouger que vous découvrez chaque semaine sur histoiresordinaires.fr. Un cadeau léger, utile, pas cher ( 6 €). Avec envoi gratuit à domicile. Et même une dédicace si vous le souhaitez. 

Voici le texte d'introduction de « Quand on y repense… »
 
« C'était au début de l'année 2012. " Le changement c'est maintenant ! " s'emballait François Hollande. Et la foule applaudissait. Quand on y repense... Preuve est encore faite : qui trop s'emballe un jour, remballe le lendemain. Mieux vaut se garder des engouements médiatiques et même regarder l'avenir rétroviseur en main. Voici une vue sur le passé immédiat, des billets abandonnés semaine après semaine sur le site histoiresordinaires.fr. Ils ont été rassemblés pour ne pas perdre le fil des événements, des changements. Et peut-être y trouver un sens...  » 
 

PRIX : 6 € . PORT GRATUIT.
À commander à : 
Histoires Ordinaires Editions 
39 rue Lobineau 
35000 Rennes.

(Paiement par chèque ou Paypal)




Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Stop - SUVisme


Attention, le traitement actuel de l'épidémie éclipse une séquelle lourde : l'explosion de la pauvreté. Avec déjà un million de victimes en huit mois, la France dépasse maintenant les dix millions de pauvres. Et ça va empirer. Avec les suppressions d'emplois et la réduction des aides, beaucoup de personnes en situation précaire vont perdre les quelques dizaines d'euros qui les maintiennent encore hors de l'eau. Malgré cette situation, qui n'est pas sans rappeler le choc sur le budget carburant qui déclencha il y a deux ans la colère des Gilets Jaunes, les dix organisations caritatives reçues le 2 octobre par le Premier ministre sont reparties "déçues". Ce n'est pas tout. Éclipsée aussi l'urgence climatique. Balayé le malus au poids proposé par la Convention Citoyenne pour le Climat sur les véhicules neufs. Pas touche aux SUV, ces grosses bagnoles bâtardes entre 4x4 et monospaces, invention industrielle imbécile au temps du réchauffement climatique. Combien de temps le virus du SUVisme va-t-il encore tenir ? D'ores et déjà, il restera le symbole d'une époque inégalitaire et cynique où le lobby de l'auto et les conducteurs brûlaient le pavé des villes en faisant un bras d'honneur à leurs contemporains et au futur.  

Michel Rouger
vocal_003_5.mp3 Vocal 003.mp3  (695.58 Ko)


08/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires