28/02/2021

La leçon de vie de Gérard Huillery, notre ami



gerard_huillery.mp3 Gérard Huillery.mp3  (1.68 Mo)

Parmi de multiples engagements, il aura accompagné et soutenu Histoires Ordinaires depuis le premier jour… Notre ami Gérard Huillery est décédé à 68 ans jeudi soir 25 février nous plongeant dans une grande tristesse. Son corps a fini par céder au terme d’une longue bataille dont il aura retardé l’échéance par cette incroyable énergie intellectuelle, morale, philosophique que chacun pouvait deviner sous son sourire tout en modestie.

L’ingénieur spécialiste de l’eau bûchait encore ses cours en janvier, respectueux de ses étudiants. L’humaniste chrétien avait participé activement à la fin de l’automne aux Semaines Sociales de France. Très actif dans la réflexion sur « 375 histoires ordinaires », le citoyen engagé en avait saisi « l’intensité humaine » et les promesses d’avenir dans ce témoignage vidéo présenté le 28 novembre.  

Il a agi là ainsi que dans le scoutisme, auprès des migrants, dans l’insertion sociale, au Parti socialiste, dans le développement local, curieux de tout, travaillant jusqu’au bout pour les générations à venir. Témoin parmi tant d’autres, Michel Murgalé a œuvré avec lui durant neuf ans au Conseil de développement du pays de Brocéliande, une instance consultative pariant sur l’intelligence collective pour maîtriser la complexité et créer une dynamique sur un territoire. « Curieux de tout, aiguillon, apporteur de réflexion, il permettait à chacun d’aller au-delà de lui-même », dit-il

 Merci Gérard

La rédaction



Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires