Vu, Lu, Entendu...

06/06/2019

Trisomie 21 Petites histoires ordinaires d'un enfant différent



Maman de trois enfants dont Tristan l'aîné de 17 ans, porteur d'une Trisomie 21, et de ses deux jeunes soeurs, Sophie Marsseli a publié en novembre 2018 chez Tom Pousse Editions un livre intitulé "Trisomie 21 Petites histoires ordinaires d'un enfant différent".
 
" J'aborde dans ce récit des thèmes liés à la Trisomie 21 et au handicap des enfants en général, à travers nos petites histoires ordinaires du quotidien à mes enfants et à moi. La fratrie y est bien sûr abordée, mais aussi l'éducation, les masques que l'on porte tous, l'autonomie, la parentalité...bref ! Tout y passe ( ou presque!)."

Après avoir étudié et enseigné la philosophie, Sophie Marselli exerce depuis 15 ans en tant que Conseillère Principale d’Éducation dans un collège des Hautes-Alpes. Forte d’une pratique régulière du Qi Gong, et de sa certitude qu’il faut sourire à la vie pour qu’elle puisse vous sourire en retour, c’est de façon résolument positive qu’elle tente ici de relater des moments de sa vie auprès de ses trois enfants.

"Nos enfants, ordinaires ou pas, nous donnent parfois l’impression de prendre toute la place et de nous empêcher d’exister pour nous-mêmes. Mais cette relation à nos enfants, si chronophage soit-elle, nous permet, si l’on change notre regard et notre positionnement, d’aller à notre propre rencontre, de faire chemin vers soi, en cheminant avec eux et leurs différences."

En vente dans les librairies ou sur le site des éditions Tom Pousse
https://tompousse.fr/livre/trisomie-21-petites-histoires-ordinaires-dun-enfant-different/

ISBN : 9782353452019

124 pages - 14,5 x 21 cm
11 euros





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires