Le billet

13/06/2012

« Trierweiler, aux Sports ! »



Franchement, de quoi elle se mêle Valérie Trierweiler, la femme normale du Président normal ? Ce n'est pas parce qu'elle déteste l'ex de François qu'elle doit savonner son marche-pied vers le perchoir de l'Assemblée Nationale ! François a gaffé en soutenant ouvertement Ségolène mais quand même... En tout cas, le fameux tweet sonne comme un alerte. Paris-Match, par exemple, s'éviterait sans doute un prochain couac en retirant la rubrique Livres à l'imprévisible Valérie : trop dangereux. « Allez, Trierweiler : aux Sports ! »  Mais même là, rien n'est garanti. Elle serait bien du genre à s'attaquer à des joueurs de l'équipe de France de foot ; à un Nasri, par exemple, auteur lundi d'un spectaculaire "Ferme ta g..." à l'adresse d'un journaliste de L'Équipe. Alors que faire ? François Hollande, surtout, nous fatigue avec ses femmes de caractère : au moins avec Carla...  

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Article n°2697 - 19/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Que d'histoires...


Jeudi soir 18 septembre 2010. Un clic et Marcelle, Simon, Francis,  Magali, Vincent... se retrouvent soudain sur le net, partageant passions et combats, idées et énergie. Ils, elles, ont 22 à 88 ans, sont retraité.e.s de La Poste, fermier écolo, éducateur, cheffe d'entreprise, étudiant. Leurs histoires, ordinaires et si peu banales, sont les premières d'une longue série : 478 exactement dix ans plus tard sur le webmagazine, les blogs, les livres, le webdoc. Des centaines de milliers de lecteurs sont passés, se sont arrêtés sur l'une ou l'autre, y ont puisé des moyens pour surmonter le désenchantement ambiant, leur sentiment d'impuissance, imaginer, créer déjà un monde un peu meilleur. Alors, bien sûr, on va continuer. Ces dix ans sont une étape. Un travail est engagé pour consolider économiquement le projet pour le transmettre dans les années prochaines à une génération plus jeune. Cette fois encore, les lectrices et lecteurs, devenus sociétaires, nous y aideront. Et contre les virus qui accablent les humains, Histoires Ordinaires va continuer avec tant d'autres à propager le meilleur des vaccins, l'engagement.

Michel Rouger
vocal_001_13.mp3 Vocal 001.mp3  (695.58 Ko)


19/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires