Le billet

26/06/2019

Total sur le grill



Pendant que les Européens crèvent de chaud et s'inquiètent de plus en plus du dérèglement climatique, Total, notre champion national et géant mondial du gaz à effet de serre continue de carburer aux profits et au cynisme en les dissimulant sous une communication verte. Forages en zones sensibles, corruption, gaz de schiste, huile de palme...  C'est trop. Voilà le géant de nouveau sur le grill. Le 29 mai, dans un rapport, des ONG l'ont accusé d'adopter une « stratégie du chaos climatique ». Le 19 juin, 14 collectivités locales l'ont mis en demeure de respecter la loi de 2017 qui impose un « devoir de vigilance » sur les droits humains et l'environnement. Lundi dernier, six ONG françaises et ougandaises ont brandi la même loi contre un projet monstrueux près du lac Albert : expulsion de 50 000 habitants, forage de 419 puits de pétrole y compris dans le parc national de Murchison Falls, une zone humide ou vivent cinq-cents espèces d'animaux dont certaines menacées,... « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » disait Chirac.Total, lui,  attise le feu. 

Michel Rouger

2019_06_26_total_sur_le_grill.wav 2019 06 26 Total sur le grill.wav  (14.23 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

Article n°2697 - 19/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires