Vu, Lu, Entendu...

Tchika, le premier magazine féministe pour les petites filles


12/04/2019




Vous avez bien lu : une revue féministe et qui le clame. Financée grâce à une collecte Ulule, ce premier magazine papier pour les filles de 7 à 12 ans sortira en juin avec pour ambition de débusquer les stéréotypes et leur apprendre à s'écouter et réaliser leurs rêves..

​Pour justifier sa ligne éditoriale, Tchika a publié quelques données sursa page d'Ulule : " Dans les manuels de CP, les femmes représentent 40 % des personnages et 70% de ceux qui font la cuisine et le ménage. Mais seulement 3% de ceux qui font un métier scientifique."

Elisabeth Roman, ancienne rédactrice en chef de Science & Vie Découvertes, à l'origine du projet, propose dans le premier numéro le portrait d’Amandine Henry, capitaine de l’équipe de France féminine de football, des informations sur les femmes astronautes, un dossier sur l’artiste Frida Kahlo, un article scientifique qui décortique les mains ou encore un papier sur la colère – le premier d’une série à propos des émotions.

Les 52 pages du magazine sont imprimées sur du papier recyclé et vendues par abonnement.

Pour s'abonner, il suffit de s'inscrire à la newsletter qui donnera toutes les indications !
2019_04_18_tchika,_le_premier_magazine_feministe_pour_les_petites_filles.mp3 2019 04 18 Tchika, le premier magazine féministe pour les petites filles.mp3  (2.41 Mo)







Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Le couple diabolique

Increvables, le néolibéralisme et le vieux nationalisme dansent ensemble en Europe depuis trente ans. Le premier précarise les salariés, impose de nouveaux servages, oppose l'individu au collectif et le consommateur au citoyen, dérègle le climat et empoisonne le vivant : c'est tout bénéficie pour le second qui exploite le désarroi, racornit les esprits, vend ses mensonges et illusions. Aujourd'hui, le couple, décidé à régner encore plus sur le Vieux Continent, tente une nouvelle escroquerie aux élections européennes du 26 mai :  faire croire que seul l'un peut stopper l'autre. Contre la liste Le Pen, votez Macron. Contre la liste Macron, votez Le Pen. C'est tragique. Et absurde : la majorité au Parlement européen va se jouer comme d'habitude entre la droite  et la gauche. Pour les électeurs, par exemple, qui ont envie d'une Europe sociale, écologique et démocratique, il est nécessaire de faire passer le maximum de listes de gauche au-dessus de 5%, le seuil pour avoir des députés. Nécessaire de voter pour freiner, sinon stopper, le duo diabolique.  

Michel Rouger

16/05/2019

Nono