Vu, Lu, Entendu...

24/05/2019

TaKahut ou comment échanger son logement pour les vacances quand on a un handicap



Organiser ses vacances lorsque l’on est en fauteuil roulant , c'est :un vrai parcours du combattant ! Les chiffres le montrent : en France, sur 850 000 personnes à mobilité réduite, 1/3 ne part pas en vacances par peur de l’inaccessibilité et 1/3 pour raison budgétaire.

Comment trouver un logement adapté pour les vacances accessible certes mais disposant d'un lève-personne, d'un lit médicalisé ou des transports en commun à proximité et tout cela à un prix raisonnable ? Jean-Marie Marquet, tétraplégique amoureux des voyages, propose une solution : une plateforme d'échange gratuit de logement.

Le site TaKahut est créé depuis février 2019. On y trouve les annonces d'échanges avec des indications précises et des photos. En période de lancement, l'inscription sur la plateforme est gratuite pour 2019 et sera de 50 euros par an ensuite.

A signaler : Jena-Marie Marquet a également créé en 2015,  Wheel'Cap, plateforme référençant des destinations accessibles aux personnes à mobilité réduite en Loire Atlantique et en Vendée.
takahut.mp3 TaKahut.mp3  (2.93 Mo)


CONTACT
Jean-Marie MARQUET
501 route de Saint-Joseph 44300 NANTES
☎06 86 98 25 13
contact@takahut.com
www.takahut.com




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires