Vu, Lu, Entendu...

TEZEA (opération "Zéro chômeur") : une expo et un livre


26/04/2018



Depuis le 20 avril et jusqu’au 18 mai, à la recyclerie de Pipriac (Ille-et-Vilaine), l'entreprise TEZEA (l'opération "Zéro chômeur" ) présente une exposition rassemblant vingt-sept portraits de chômeurs réalisés par Joëlle COLAS. Son titre : "Laver Les Ombres"  ou comment "donner un visage à la précarité."

Conseillère à l'agence Pôle Emploi de Saint-Malo, Joëlle Lucas a voulu donner un supplément d'humanité à son travail en proposant ce projet à des demandeurs d'emploi qu'elle a croqués, après les avoir pris en photo, en utilisant fusain, pastel et craie. 

TEZEA (opération "Zéro chômeur") : une expo et un livre

"Héros Chômeurs"

Tezea a aussi accueilli le 20 avril Loïc Dutay qui a écrit "Héros Chômeurs" à son intention.  Le livre est une rencontre entre le sociologue et douze chercheurs d'emploi, dans des cafés-philo, pour valoriser la fraternité qui unit des parcours de femmes et d'hommes. Loïc Dutay, dont on peut relire le portrait publié sur Histoires Ordinaires par Tugdual Ruellan, a aussi contribué à confier la gestion et le développement de la Boutique solidaire à TEZEA.

On peut commander "Héros chômeur" par internet en envoyant un mail  à l'auteur qui enverra en retour un lien permettant de payer le livre puis expédiera l'ouvrage.




Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Le changement

Le président français a donné le ton de la rentrée le 29 août au Danemark en daubant sur « les Gaulois réfractaires au changement. » Tollé ! Il y a pourtant du vrai. L'été a été celui du vieux monde : une brute à l'Élysée telle une barbouze gaulliste, un pote écrivain nommé consul, deux ministres peu exemplaires... Plus que tout, le ministre emblématique du changement a craqué, épuisé par l'habituelle trahison des promesses et le triomphe des lobbys, achevé par celui très vieille France des chasseurs. Un carriériste chevronné, as du classique retournement de veste, le remplace. Peut ainsi continuer sans frein la politique très fin de XXe siècle sans cesse rebattue qui dégrade la Planète, s'en prend aux droits des salariés, des retraités, des secourus pour engraisser les actionnaires. Aggrave les inégalités, mine peu à peu la société. Chante la Réforme pour donner le change, ne pas changer ni de voie ni la vie.  Il y a bel et bien des « Gaulois réfractaires au changement » : ils sont au pouvoir. 

Michel Rouger

06/09/2018

Nono