Le billet

21/03/2019

Saintes chapelles



Que s'est-il passé lundi à Rome ? La liaison qui relie le divin quartier général, tout là-haut, à la colline du Vatican a soudain été interrompue. Le pape François, qui généralement reçoit bien les messages, surtout du Fils, a eu beau s'escrimer, rien n'y a fait : Saint-Esprit en dérangement, veuillez rappeler. C'est ainsi que François a fini par refuser la démission de Philippe Barbarin, le cardinal condamné à six mois de prison avec sursis. Le bon pape a cédé aux esprits malins du lobby cardinalice : tant pis pour les enfants victimes des pédophiles, pas touche à notre Chapelle ! Ce sacré esprit de chapelle est diabolique. Tous seront frappés, selon la Bible. Même les mécréants. Même la gauche française socialiste, écologiste et européenne dont les membres repeignent les mêmes figures chacun sur son mur en querellant le voisin. Il y a quelques jours, cependant, certains sont sortis de leurs chapelles : d'autres, maintenant, sont tentés de les suivre. Comme quoi les miracles existent, lâche François, à Rome, avec envie.

Michel Rouger

2019_03_21_saintes_chapelles.mp3 2019 03 21 Saintes chapelles.mp3  (1.75 Mo)





1.Posté par L'Azou le 22/03/2019 09:27
Il avait une belle occasion de montrer ce qu'est un homme responsable, épris du sort de son prochain, envers tous ceux-là qui n'avaient rien demandé, seulement soumis à la toute puissance de certains « fontionnaires de Dieu». Le «Mal» est fait et nous tous en souffrons car c'est un peu d'humain qui disparaît....

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

​UIPP - 31/01/2020

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Fou du Puy

En cet an de grâce 2020, le Président de la République Française a donc offert au vicomte vendéen Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon le privilège d’ouvrir la saison culturelle estivale avec ses troupes médiévales et archaïques en lieu et place des poètes, musiciens, comédiens et autres saltimbanques d’aujourd’hui empêchés. De tout le pays fusent les protestations, bruissent les questions. Pourquoi le vicomte ? Pourquoi cet affront au grand voisin vendéen, le radical Clemenceau, dont le chef de la "guerre" anti-virus dit pourtant aussi s’inspirer ? Le Président communiquant joue avec tous, son Premier ministre, ses députés, ses opposants mais surtout, il est fou du Puy du Fou. Le jeune bourgeois picard adoubé à Paris par un président socialiste mais déplorant l’absence de la "figure du roi ", avait lancé en 2016, visitant le vicomte : "Je ne suis pas socialiste", "je suis Puyfolais". Plus que de Clemenceau, Puyfolais 1er va donc peut-être s’inspirer de Cathelineau ou Charette pour rassembler ses troupes de Marcheurs aujourd’hui quelque peu en désordre.

Michel Rouger

28/05/2020

Nono












Partenaires