Le billet

01/05/2014

Rigolade



Pendant que nous déplorons la tentative de capture de notre fleuron Alstom par General Electric, quelle rigolade là-bas, en face, de l'autre côté de cet océan qui ne cesse de s'élargir. « Aller Jeffrey ! Aller Jeffrey ! », chantent les potes du club des 22 devant la résistance française. Les 22 potes, les patrons des multinationales « gorgées de liquidités » dont parle Le Monde, ont accumulé, General Electric en tête, 984 milliards de dollars de profits à l'étranger qui échappent à l'impôt. Alors, pensez, ils peuvent chasser ! Et joyeusement. Rien ne leur résiste. Les États payent leur brutalité, pansent les plaies,  s'endettent ; l'énergique chef du gouvernement français tord le bras de ses amis socialistes pour économiser 50 milliards d'euros : tout ça c'est de la rigolade. « Aller, Mike, sors le champagne. Comme disent nos amis français, fais sauter le bouchon ! » 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Séparatisme


Séparez les ! Avec le projet de loi contre le séparatisme arrivé lundi devant les députés, le pays de la laïcité est reparti depuis l'automne dans une guerre des religions, son démon favori, sachant que le camp ultra-laïque a lui aussi ses dogmes, ses clercs et ses inquisiteurs. C'est surtout lui qui exhale chaque semaine un peu plus une désagréable odeur d'intolérance, celle qui nourrit les extrémismes que l'on prétend combattre, cette fois l'islamisme radical. Certaines attaques rappellent les vieilles outrances. Le ministre Blanquer accuse les universités d'islamo-gauchisme comme Clémenceau traitait Briand et Jaurès de « socialos-papalins ». Heureusement, en 1905, les deux grands négociateurs et pacificateurs ont gagné la bataille, celle de la liberté. Pas facile d'être à leur hauteur, plus simple de rester à celle d'un Sarkozy. 

Michel Rouger
separatisme.mp3 Séparatisme.mp3  (1.45 Mo)


19/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires