Le billet

01/05/2014

Rigolade



Pendant que nous déplorons la tentative de capture de notre fleuron Alstom par General Electric, quelle rigolade là-bas, en face, de l'autre côté de cet océan qui ne cesse de s'élargir. « Aller Jeffrey ! Aller Jeffrey ! », chantent les potes du club des 22 devant la résistance française. Les 22 potes, les patrons des multinationales « gorgées de liquidités » dont parle Le Monde, ont accumulé, General Electric en tête, 984 milliards de dollars de profits à l'étranger qui échappent à l'impôt. Alors, pensez, ils peuvent chasser ! Et joyeusement. Rien ne leur résiste. Les États payent leur brutalité, pansent les plaies,  s'endettent ; l'énergique chef du gouvernement français tord le bras de ses amis socialistes pour économiser 50 milliards d'euros : tout ça c'est de la rigolade. « Aller, Mike, sors le champagne. Comme disent nos amis français, fais sauter le bouchon ! » 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires