Le billet

04/06/2020

Révoltes noires



« Je veux juste vivre », a chanté Keedron Bryant, 12 ans, dont le gospel a fait le tour du monde.  Le chant immortalise déjà les immenses rassemblements pacifiques qui ont suivi le meurtre de George Floyd. Il flottait aussi mardi soir sur la manifestation non violente de Paris qui a vu, quatre ans après la mort d’Adama Traoré, 20 000 personnes (chiffre officiel) braver l’interdit de l’état d’urgence sanitaire. Mouvement historique aux Etats-Unis, inédit en France : les deux révoltes noires contre les violences policières démontrent à des degrés divers combien il est insupportable dans nos sociétés devenues multiculturelles, de voir résister les miasmes racistes du passé, l’esclavagisme aux Etats-Unis, le colonialisme en France. Les vingt-six députés blancs, Ciotti, Lurton, Le Fur et consorts qui veulent soustraire aux images les exactions des policiers racistes, les prétendus Gaulois qui assimilent toujours à des étrangers les Français à la peau noire, les gouvernements qui ont isolé la pauvreté de couleur dans des banlieues déshéritées, tous ceux qui prennent prétexte des délinquances que génèrent toujours les abandons, entendront-ils enfin ces révoltes ? L’envie de vivre, tout simplement, que l’on soit du Minnesota ou de Seine-Saint-Denis.

Michel Rouger

revoltes.mp3 Révoltes.mp3  (691.64 Ko)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires