13/09/2018

Rachid Taha, pont brisé



Son coeur a lâché subitement. Ça devait arriver. Trop d'énergie jetée à briser les frontières, à lancer des ponts entre genres musicaux, à relier les cultures qui le traversaient, le déchiraient, le nourrissaient. Parmi tout ce qui revient à l'esprit, il y a "Douce France" avec son groupe Carte de séjour. Trente-deux années ont passé. La lepénisation des esprits commençait. Elle a empiré et c'est tout l'Occident qui est frappé par le repli identitaire. Rachid Taha va manquer.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 17






Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires