Vie du site

Ce vendredi 16, à Rennes, venez dialoguer avec des femmes engagées


02/02/2018

Une rencontre organisée avec Histoires Ordinaires et Breizh Femmes




Ce vendredi 16, à Rennes, venez dialoguer avec des femmes engagées
Elles sont neuf et chef d’entreprise, artiste, militante associative... De manières différentes, elles défendent la place des femmes dans notre société. Le vendredi 16 février, le temps d’un après-midi, dans un tête à tête d’une vingtaine de minutes, vous pouvez venir échanger avec elles, leur faire raconter leurs combats, leurs engagements, leurs histoires.

Une bibliothèque vivante ne contient pas de livres en papier, les livres sont des personnes et les chapitres des expériences de vie. À cette occasion, un dialogue bienveillant s'instaure et permet la rencontre de l'autre, de ses différences, au-delà de tout préjugé.

La Bibliothèque des Champs Libres organise cette rencontre en partenariat avec Breizh Femmes et Histoires Ordinaires 

Bibliothèque-Vie du citoyen-étage, vendredi 16 février, 15h à 18h, 10, cours des Alliés, Rennes. Gratuit. Contact : 02 23 40 66 00.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Mars 2016 - 10:40 Un bel anniversaire

Jeudi 10 Mars 2016 - 05:23 Donner un coup de main



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Les résistants

Israël. Comment parler d'autre chose cette semaine ? Netanyahou a cette fois noyé pour de bon dans un horrible bain de sang le processus de paix sur lequel il s'acharnait depuis des années. Avec Trump, son âme damnée, il pavoise, grotesque, tant la défaite morale du pays est totale. Mais cela, jamais des Israéliens ne l'accepteront. Vingt deux ans après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, le formatage des esprits à la guerre l'a emporté sur l'éducation à la paix mais ils résistent, continuent à créer des liens avec des Palestiniens qui résistent eux aussi à la haine.  Si peu nombreux soient-ils, ils gagneront car l'avenir qu'ils créent est le seul possible. Ils gagneront comme bien des résistants en d'autres temps et d'autres lieux. Ils gagneront un jour. 

Michel Rouger

17/05/2018

Nono