Vie du site

16/11/2020

Partants pour le nouveau projet Histoires Ordinaires ?


A vous qui avez accompagné et soutenu Histoires Ordinaires ces dix dernières années



Histoires Ordinaires s'apprête à passer un nouveau cap en mettant ses lecteurs au cœur d'un nouveau projet économique. D'où cet appel à celles et ceux qui, à un moment ou à un autre, ont permis que ce média citoyen existe.

Le site a 10 ans cette semaine.  Depuis le jeudi 18 novembre 2010, 478 histoires, individuelles ou collectives, ont été mis en ligne : 391 sur le site et le blog de quartier de Villejean en activité,  87 qui restent disponibles sur des blogs et un webdocumentaire. S'y ajoutent douze livres édités dans le même esprit.

Ces reportages sont réalisés à 80 % par des journalistes bénévoles, les autres par des journalistes pigistes. Le nombre de ces piges, rémunérées sur la base des accords en vigueur, varie selon les recettes générées par les dons, les adhésions, les ventes de livres et des subventions aux projets. Pour qu'Histoires Ordinaires puisse continuer, il faut aller au delà.

Notre volonté est de transmettre, peu à peu à partir de 2021, Histoires Ordinaires à une nouvelle génération. La construction du projet a commencé. Il se situera dans l'Economie  sociale et solidaire et les lectrices et lecteurs, adhérents sociétaires, y tiendront un rôle majeur. Il prévoit notamment, outre le recours accru aux pigistes, l'embauche d'un·e journaliste à temps partiel.

Les adhérents en sauront plus à l'Assemblée Générale organisée sur internet le samedi 28 novembre à 18 h. Pour adhérer ou réadhérer, cliquer ici. A l'AG, il sera proposé de faire passer l'adhésion à 36 € en 2021 (avec possibilité du versement mensuel soit 3 €) et à 12 € pour les étudiants, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH. Pour participer à l'AG organisée sur la plateforme zoom, il est impératif de s'inscrire ici.

Grand merci si vous pouvez aider Histoires Ordinaires à ouvrir ce nouveau chapitre !

La rédaction




 








Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires