03/12/2020

En images et témoignages, 10 ans d'histoires et des projets


Samedi 28 novembre, l'assemblée générale 2020 d'Histoires Ordinaires, organisée en visioconférence, a réuni soixante-quinze participants qui ont pu découvrir notamment les premiers enseignements de l'étude des "375 histoires", élément fort d'une année globalement positive malgré la crise sanitaire. Dans les projets pour 2021, l'élément principal est la réflexion engagée sur un nouveau projet économique. Tout ceci est rassemblé dans les images et témoignages des deux vidéos ci-dessous.


vocal_003_11.mp3 Vocal 003.mp3  (1.09 Mo)



En 2021 : des livres, un blog et un forum sur les "375 histoires", le partenariat, l'audio...

Hors de la priorité constante, des reportages de qualité, les projets pour 2021 sont les suivants

• Relancer  les Editions avec la parution d'au moins  deux ouvrages dont l'un en partenariat et l'accompagnements d'auteurs qui crée des moments riches de recherche et d’échanges. Nous comptons aussi ouvrir la librairie à des ouvrages de partenaires et mieux la mettre en valeur.
 
• Poursuivre et approfondir l'étude « 375 portraits à la loupe »
          Un blog va être créé pour restituer la totalité du travail des binômes, l'enrichir d'interventions d’experts, de reportages, de témoignages. Notre souhait : en faire un espace participatif, de dialogue, d’échanges de savoirs.
          Ensuite, en novembre 2021, nous prévoyons d'organiser un forum-citoyen, avec des partenaires. L'ambition est d'aboutir à des préconisations sur la citoyenneté, portées ensuite dans les réseaux associatifs et alternatifs.
 
• Nous voulons enfin relancer des projets suspendus par la crise : les partenariats et la création d'une chaîne audio. 

Inchangée depuis l'origine, la cotisation annuelle à l'association passe à 36 €. Une décision prise pour appuyer le nouveau projet économique sur lequel l'association réfléchit aujourd'hui. Une cotisation de 12 €  est créée pour les étudiants, chômeurs, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH. Histoires Ordinaires a besoin de ses lecteurs. Voir "Adhérer, faire un don : quatre moyens possibles"








Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires