Le billet

13/04/2017

Quarté +



Voilà l'élection présidentielle transformée en course de chevaux. Macron et Le Pen sont toujours en tête mais attention attention Mélenchon se rapproche. Le voilà en train de dépasser Fillon ! A coups de sonde à la fiabilité reconnue, des virtuoses du commentaire électoral relatent sans relâche aujourd'hui le Grand Prix du Président de la République. Hamon est maintenant distancié. Oui, sur les antennes, ils ne sont plus que quatre. Et pas forcément les meilleurs : sur la droite, deux qui seraient disqualifiés en État normal ; au centre, un jeune à peine débourré qui divague de gauche à droite ; tout à gauche, un vieux cheval de retour. Si le cinquième reprenait du terrain, la course aurait meilleure allure. Quoi qu'il advienne, les citoyens devront sérieusement reprendre les rênes après l'arrivée.

Michel Rouger

bilets_quarte.mp3 Bilets Quarté.mp3  (1.23 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires