Le billet

15/01/2016

Primaire



Vous vous souvenez de la « primaire citoyenne » d'octobre 2011 pour désigner le candidat socialiste à la présidentielle ? Six postulants, plus de 2,8 millions de votants, un succès jalousé par la droite, un beau dépassement démocratique des partis, un grand brassage d'idées face aux complexes dérèglements de l'époque voire aux dystopies comme a dit curieusement Yolande l'autre jour. Mais ce qu'un Sarkozy ne peut plus faire, Hollande veut le refaire. "C'est moi le chef." Quarante personnalités réclament une primaire socialiste ? "Pas possible", sifflent les courtisans. En arrière toute. L'effet attentats, un peu moins de démocratie, une fois de plus. Hollande est devenu chef  de guerre. Mais un chef revenant devant ses troupes demander leur confiance, ce serait royal non ? Ça cache quelque chose. François Hollande semble éprouver un sentiment primaire : la peur. Un chef de guerre qui a peur, c'est ballot quand même.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires