25/01/2018

Pour saisir le scandale mondial de l'aggravation des inégalités



En 2016, les 1 % des revenus les plus élevés ont perçu 22 % du revenu mondial (16 % en 1980) contre 10 % pour les 50 % des plus bas revenus.
En 2016, les 1 % des revenus les plus élevés ont perçu 22 % du revenu mondial (16 % en 1980) contre 10 % pour les 50 % des plus bas revenus.
Les élites du pouvoir mondial, financier et politique, réunies à Davos, auront-elles un peu saisi l'ampleur du désastre et des menaces que constitue à tous les points de vue l'aggravation des inégalités ? En tous les cas, ce se sont pas les études qui manquent.

Entre toutes, on peut lire (pdf ci-dessous) le rapport 2018 du Laboratoire sur les inégalités mondiale. S’appuyant sur des méthodes nouvelles pour mesurer les inégalités de revenus et de patrimoines, les économistes, parmi lesquels Thomas Piketty, veulent "combler un déficit démocratique", et fournir aux acteurs de la société des outils pour débattre sur des faits.

Il y a aussi le rapport d'Oxfam qui a fait du bruit au moment de la réunion de Davis. Et bien sûr le travail régulier dont cette série d'études de L'Observatoire des Inégalités
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18