04/04/2013

Pas beau de mentir !?



Dans la cour de récréation, tout près du bac à sable, petit Cahuzac pleure : « pardon maître, j’ai menti mais pas fait exprès, je recommencerai jamais… Je le promets ». Dans la salle de classe, au coin, petit Strauss-Kahn, les mains dans le dos, l’air contrit, jure qu’on ne l’y prendra plus. Au tableau, François, le gentil maître, l’air maussade, scande la morale du jour : « pas beau de mentir ». Morale simpliste, infantilisante, bonne pour le bon peuple immature.

Mentir : « Pêché véniel », pardonnable, effaçable par absolution et pénitence, pour qui se réfère à la morale chrétienne. Instrument inséparable du pouvoir pour tout dirigeant adepte de Machiavel et de la réal politique. Symptôme du « désir d’être un autre » pour garder l’amour du parent comme le diagnostique l’incontournable pédo-psychanalyste.

Peu importe le sens donné, la vraie question morale n’est pas le mensonge, mais ce que tente de cacher le mensonge : viol, fraude fiscale, vol…

Et aussi la blessure infligée à celui qui vous a cru, a cru en vous : le sentiment d’être méprisé par l’autre que l’on estime. Pire, l’instillation sourde et profonde de la certitude qu’il ne faut plus croire en la parole donnée : porte ouverte à la dilution du lien humain qu’il soit familial, amical, social. Justification, in fine, de toutes les inquisitions, de toutes les coercitions préventives.

Alain Jaunault


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires