Le billet

04/04/2013

Pas beau de mentir !?



Dans la cour de récréation, tout près du bac à sable, petit Cahuzac pleure : « pardon maître, j’ai menti mais pas fait exprès, je recommencerai jamais… Je le promets ». Dans la salle de classe, au coin, petit Strauss-Kahn, les mains dans le dos, l’air contrit, jure qu’on ne l’y prendra plus. Au tableau, François, le gentil maître, l’air maussade, scande la morale du jour : « pas beau de mentir ». Morale simpliste, infantilisante, bonne pour le bon peuple immature.

Mentir : « Pêché véniel », pardonnable, effaçable par absolution et pénitence, pour qui se réfère à la morale chrétienne. Instrument inséparable du pouvoir pour tout dirigeant adepte de Machiavel et de la réal politique. Symptôme du « désir d’être un autre » pour garder l’amour du parent comme le diagnostique l’incontournable pédo-psychanalyste.

Peu importe le sens donné, la vraie question morale n’est pas le mensonge, mais ce que tente de cacher le mensonge : viol, fraude fiscale, vol…

Et aussi la blessure infligée à celui qui vous a cru, a cru en vous : le sentiment d’être méprisé par l’autre que l’on estime. Pire, l’instillation sourde et profonde de la certitude qu’il ne faut plus croire en la parole donnée : porte ouverte à la dilution du lien humain qu’il soit familial, amical, social. Justification, in fine, de toutes les inquisitions, de toutes les coercitions préventives.

Alain Jaunault


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires