Le billet

03/11/2016

Pardon breton



Nous, les Bretons, aimons bien les pardons. Alors, aujourd'hui, demandons pardon.pour le mal fait par certains des nôtres à la liberté d'informer, d'être informé, de penser.  Pour le mal fait à l'information télévisée.  Il y a très longtemps, en 1974, l'attentat de Roc'h Trédudon avait pendant un mois privé l'ouest breton de télé française. Depuis on a fait mieux. Le Breton attaque la télé française de l'intérieur. Vingt ans durant, à la tête de TF1, Patrick Le Lay a cherché à vendre aux publicitaires du « temps de cerveau humain disponible. » Aujourd'hui, le seigneur de la finance Vincent Bolloré exploite Canal+ comme l'une de ses forêts africaines, coupe des têtes, taille, greffe partout son bon vouloir. Telle une espèce menacée, les journalistes  d'I-Télé cependant résistent. Soutenons leur rébellion à la bretonne. Allons en pardon derrière la statue de Saint Trémeur résister aux démons d'un trump breizh.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires