Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
16/08/2012

Parade guerrière



Émeutes le retour. Avec, à Amiens-Nord comme hier à Villiers-le-Bel, Montfermeil et tant d'autres, cette révolte lancinante et douloureuse de la population contre l'agressivité des bataillons policiers. Il est à craindre, hélas, que le pouvoir socialiste assume cet héritage sarkoziste sous la pression d'une certaine droite shootée à la peur et prompte à vociférer. Que se poursuive donc la parade guerrière, provocatrice et inefficace, mise en scène dans les quartiers populaires. De même, à un autre degré, que dans les gares, les ports et les aéroports. Quelles merveilleuses hôtesses d'accueil que ces militaires, mitraillette à la hanche, pointant les vacanciers ! Pourvu qu'ils ne mitraillent pas, un jour, en pleine gare... En fait, ils ne servent à rien. Lors de la tuerie de Toulouse, ils paradaient aussi. Pendant ce temps, Mohamed Mehra, pourtant fiché, se jouait de la police de notre République en treillis.

Michel Rouger


Tags : Amiens Nord


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Coloniale attitude - 22/05/2024

Entracte - 08/05/2024

Cours Gabriel, cours - 25/04/2024

Bossez ! - 10/04/2024

Le boxeur - 28/03/2024

Le cochon - 14/03/2024

Cirque - 29/02/2024

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

L'avion - 21/06/2023

"Décivilisation" - 07/06/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles