16/08/2012

Parade guerrière



Émeutes le retour. Avec, à Amiens-Nord comme hier à Villiers-le-Bel, Montfermeil et tant d'autres, cette révolte lancinante et douloureuse de la population contre l'agressivité des bataillons policiers. Il est à craindre, hélas, que le pouvoir socialiste assume cet héritage sarkoziste sous la pression d'une certaine droite shootée à la peur et prompte à vociférer. Que se poursuive donc la parade guerrière, provocatrice et inefficace, mise en scène dans les quartiers populaires. De même, à un autre degré, que dans les gares, les ports et les aéroports. Quelles merveilleuses hôtesses d'accueil que ces militaires, mitraillette à la hanche, pointant les vacanciers ! Pourvu qu'ils ne mitraillent pas, un jour, en pleine gare... En fait, ils ne servent à rien. Lors de la tuerie de Toulouse, ils paradaient aussi. Pendant ce temps, Mohamed Mehra, pourtant fiché, se jouait de la police de notre République en treillis.

Michel Rouger


Tags : Amiens Nord

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires