Le billet

12/07/2012

PSA



8 000 emplois supprimés. La lame est tombée. Aulnay exécutée. Rennes amputée. Des urgences effrayantes à gérer pour le nouveau gouvernement. Des syndicalistes, des salariés, contraints à l'héroïsme pour leur dignité et leur quotidien. Les trois lettres PSA sont sinistres aujourd'hui. Qu'ont fait les dirigeants de nos Peugeot et nos Citroën ? Varin, le PDG, a accumulé les erreurs stratégiques mais lui, bien sûr, garde son poste. C'est "la crise". Sous les dix années du pouvoir précédent, l'industrie française a perdu 750 000 emplois, c'était aussi  "la crise". Ou « les fameuses charges sociales trop élevées », jamais l'absence de vision et de courage. Responsables, pas coupables, vieille rengaine.  Il y a de la colère depuis ce 12 juillet et elle se comprend. 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires