Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
28/11/2013

Oups...



Ça, c'est du pilotage. Bombardé soudainement de coups de klaxon furieux, le patron de PSA, Philippe Varin, a arraché sa C6, quitté l'avenue des Francs-Bourgeois et pénétré dans la ruelle des Repentis, abandonnant prestement les 21 millions d'euros de sa retraite-chapeau. Chapeau. Et courageux, a dit Pierre Gattaz, le patron du syndicat des patrons. En effet : que celui qui a un jour, volontairement, balancé 21 millions par la vitre arrière se lève !  Maintenant, cet argent que le groupe PSA mettait de côté pour 25 années de vieux jours de son PDG, que peut-on en faire ? Il pourrait servir à adoucir un brin les dégâts de la récente et terrible embardée de l'intéressé. Une hécatombe. Des blessures immenses à Aulnay et à Rennes. Mais les 21 millions vont sans doute être vite oubliés. Et ça repartira : roulez carrosses !
 
Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

Une tuerie - 09/12/2021

Fin de mois - 02/12/2021

Ils étaient 27 - 25/11/2021

​Les - 17/11/2021

Greenwashing machine - 04/11/2021

Choix mortels - 28/10/2021

L'audace - 20/10/2021

Errance zemmourienne - 14/10/2021

Pandore - 07/10/2021

Au nouveau pourboire - 01/10/2021

Quoi ? ! - 20/09/2021

Piqûre de rappel - 16/09/2021

Risque de récidive - 18/08/2021

Non, Chef - 01/07/2021

1 2 3 4 5 » ... 24

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient