09/05/2013

Non au mariage Ayrault-Fillon !



C'est le premier dérapage du « mariage pour tous ». Selon un sondage, 78 % des Français rêvent d'un gouvernement d'union nationale. En clair, Jean-Marc Ayrault et François Fillon vivant ensemble après les noms d'oiseaux des semaines passées. Disons-le tout net : c'est non ! Fondamentalement, il y a là une atteinte intolérable aux traditions françaises, à notre culture discutailleuse, querelleuse, cabocharde. Concrètement, serait mis de côté tout ce qui fâche, l'école, la justice (fiscale, sociale...), les libertés, la culture, et tout autre sujet aussi secondaire. Ne serait débattue à la table familiale qu'une seule question : l'économie. Comment faire baisser le chômage, domestiquer la haute finance, remettre l'économie au service de la société. Mais, là-dessus et comme dans la plupart des pays, les gouvernements de gauche et de droite ne s'entendent-ils pas depuis plus de trente ans ? Avec le succès que l'on sait. Mieux vaudrait qu'ils divorcent. Et que la gauche retrouve son trousseau. 
 
Michel Rouger 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

​Libertés


Combien de Françaises et de Français dans la rue, samedi, pour la marche des libertés contre les idées d’extrême-droite ? Beaucoup, c’est à espérer. Depuis des années, le poison pénètre lentement la société, se niche dans les frustrations, se banalise. La télé Bolloré en fait son fiel, des politiciens leur miel électoral. Logiquement, les interdits ont commencé à céder. Le facho s’affiche. Les groupes identitaires essaiment. Un hurluberlu sorti du Moyen-Âge gifle le Président élu. Ceux-là peuvent s’éclater dans un an, au soir de la Présidentielle, profitant d’une double chance :  l’abstention et les divisions qui opposent les diverses chapelles de la gauche. Il y a là des baffes – symboliques – qui se perdent.  

Michel Rouger
20210610_libertes.mp3 20210610 libertés.mp3  (859.72 Ko)


10/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires